Goma: 40.000 personnes assistent au méga concert de la paix

Vue de la ville de Goma.al

Au moins quarante mille personnes ont assisté au méga concert de la paix organisé dimanche 21 septembre à l’aéroport de Goma (Nord-Kivu). Plusieurs intervenants ont profité de la tribune pour lancer des messages marquant la Journée internationale de la paix: «C’est parti pour une paix durable au Nord-Kivu, en RDC et dans la région des Grands Lacs», «La paix, c’est possible», «Enterrons la hache de guerre et serrons-nous les coudes pour bâtir notre pays… »

Pendant au moins 4 heures, la ville de Goma a vibré au rythme de la paix avec un concert riche en couleurs. Au moins quarante mille personnes, principalement des jeunes, ont célébré la paix à cette occasion.

Les artistes congolais Lexxus Legal, Dety Derba ainsi que le comédien Mzee Mbukuli ont assuré la première partie du Show ; avant l’arrivée de la star américaine Akon. Ce dernier a enflammé le public pendant plus de deux heures avec des chansons phares, comme «Mama Africa» ou «Chop my money», qu’il a exécutées en featuring avec Peace Square.

Cette manifestation a été organisée par l’ONG Peace one Day en collaboration avec la Monusco, pour marquer la célébration de la Journée internationale de la paix.

Le fondateur de Peace one Day, Jeremy Gilley, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku et le chef de la Monusco, Martin Kobler, sont ensuite intervenus tour à tour pour livrer le message de paix et appeler les groupes armés à déposer les armes.

Pour Julien Paluku, la prestation des artistes et l’engouement du public de Goma, «devenue capitale internationale de la paix», constituent les preuves que la population du Nord-Kivu aspire à la paix. Ecoutez-le:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Un des quatre cents invités spéciaux de cet événement, le député provincial Ushindi Kialondawa, a réagi en ces termes:

«Je viens vraiment d’apprécier cette grande organisation, ce concert de la paix. On vient de transmettre réellement le message de la paix et, moi,  je dirais que la paix s’installe dès aujourd’hui et la paix va continuer.»

Cette manifestation s’est terminée sans aucun incident. La sécurité était assurée par la Police nationale congolaise (PNC), la police Monusco et les FARDC.

Marche de la paix

Pendant ce temps, à Kinshasa, la société civile de la RDC appelait toutes les autorités à œuvrer pour la paix par le dialogue et la tolérance. Ce message a été lancé à l’issue d’une marche de la paix, qui a drainé des milliers des participants.

«Pour nous, la paix implique le dialogue, la tolérance, la justice, la primauté du droit, des services de santé accessible à la population», a déclaré Madeleine Andeka, vice-présidente de la société civile de la RDC.

Par la suite, Alexandre Essome de la Division de l’Information publique de la Monusco a procédé à la lecture du message du Secrétaire général de l’Onu à l’occasion de la Journée internationale de la paix. La mission onusienne, qui a pris une part active à la marche, a exprimé  une fois encore, sa volonté et son engagement à voir la RDC connaître une paix durable.

De son côté, le vice-ministre  congolais à la Coopération internationale, Tunda ya Kasende, a planté l’arbre de la paix et lâché les pigeons. Il a réaffirmé l’engagement de la RDC pour la paix.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (71)
FARDC (65)
Djugu (44)
Léopards (42)
FCC (34)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)