Kinshasa : la police présente six groupes de bandits armés

Des bandits armés présentés par la Police Nationale Congolaise (PNC) le 23/09/2014 à Kinshasa dans la commune de Bandalungwa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La police nationale congolaise a présenté, mardi 23 septembre, six groupes de bandits armés dans la commune de Bandalungwa à Kinshasa. Ces bandes sont constituées d’une vingtaine de personnes dont trois femmes qui ont terrorisé plusieurs quartiers de la capitale et commis beaucoup de meurtres dont celui du général de brigade Bikweto assassiné en fin décembre 2012 au quartier Jamaïque dans la commune de Kintambo.

Parmi ces bandits présentés par le général Célestin Kanyama, commissaire provincial de la police-Ville de Kinshasa, il y a des civils, des militaires et policiers.

Ces bandits ont été livrés grâce à la collaboration de la population qui a dénoncé ces malfrats et le sens de professionnalisme des éléments de la police, a indiqué le général Célestin Kanyama.

Parmi ces six bandes, trois sont spécialisées dans les vols armés dans les couvents des sœurs et de prêtres, ainsi que les vols des motos et le cambriolage des coffres-forts et entrepôts, a expliqué le général Kanyama.

La plus dangereuse de ces bandes, a-t-il souligné, est celle conduite par Yannick Luvuela Baluvuela et du caporal Giscard Mwanza Kisolekele.

C’est cette bande qui avait abattu le général de brigade Bikweto à Jamaïque ; qui avait commis un double meurtre sur le sous-commissaire de la police criminelle Delvaux Ikelo Molo et d’un jeune garçon à Bumbu.

La même bande avait aussi extorqué et abattu le cambiste Roxy Tshimpaka au niveau de l’hôtel Tavia à Kintambo, elle avait assassiné l’avocat honoré Malumba à Malumba à Pompage, Dieumerci Okito à Kimbwala et la cambiste Marthe Tshudila à Kintambo-magasin, a précisé le chef de la police de Kinshasa.

Célestin Kanyama a promis de les remettre entre les mains de la justice pour leur jugement.

Présent à cette présentation des bandits, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, a exhorté la population à collaborer davantage avec la police en vue d’éradiquer ce banditisme urbain. Il a également demandé à la justice d’appliquer la loi en évitant la complaisance.

Un policier primé

A la même occasion, le brigadier en chef Gaston Katalay a été primé par le général Kanyama qui lui a remis un congélateur neuf, une télévision écran plat et un lecteur DVD pour l’encourager.

Gaston Katalay a déjoué l’attaque dimanche dernier de la station-essence Cobil, au croisement de l’Enseignement et Kasavubu. Selon le chef de la police dans la ville de Kinshasa, cette attaque a été menée par le colonel Evo Kazadi Munyama, de l’Etat-Major Général Bureau 3 de FARDC, ex-commandant de la Police militaire à Lubumbashi.

Le colonel Evo a été arrêté et déféré devant le parquet de grande instance de la Gombe. Ce dernier a à son actif plusieurs cas de vols armés, notamment, à Fibank/Boma, à Fibank/Lubumbashi, il a opéré des braquages des cambistes à Bandalungwa et à plusieurs endroits de la ville-province de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires