Province Orientale: un mort et dix personnes disparues après éboulement à Mongbwalu

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Un éboulement a fait un mort et 10 personnes portées disparues, mercredi 7 octobre, dans un chantier d’exploitation artisanale d’or à Mongbwalu en Ituri. Il y a eu trois rescapés de cet accident survenu en pleine concession 40 de la Société des mines d’Or de kilo Moto à 80 km au nord de Bunia. Toutes les victimes sont des creuseurs artisanaux d’or. 

Il y avait à l’intérieur quatorze creuseurs d’or. Au niveau de la surface, il y en avait quatre. Sur les quatre, un était extrait déjà mort et trois sont sortis vivants“, a indiqué Jean-Pierre Bikilisende, chef de la cite de Mongbwalu.

M. Bikilisende indique que, malgré l’importance de l’opération de sauvetage, il n’y a plus d’espoir de retrouver les disparus vivants:

On a déjà commencé le dégagement des dix corps qui sont encore sous terre. Ils sont toujours enfouis dans les décombres de cette mine souterraine. En ce moment-ci, il n’y a aucun espoir de survie.”

Même les gens qui sont partis pour le dépannage ont risqué pour leur vie, a-t-il poursuivi, précisant que tout le monde dans cette cite minière est sous le choc. “Vous vous imaginez perdre onze personnes, avec le corps que nous avons déjà extrait, c’est un grand choc”, a-t-il déclaré.

Jean-Pierre Bikilisende explique que l’éboulement a été provoqué par un gros arbre qui est tombé à l’intérieur d’un puits profond de 20 mètres dans lequel les victimes recherchaient de l’or:

Il y a eu un grand éboulement, qui a été occasionné par une grande pluie. Il y avait un arbre qui surplombait un puits. Et avec cette pluie, les racines de l’arbre ont emmagasiné de l’eau. Et cet arbre a glissé avec une masse de terres. C’est ça qui a bouché l’entrée de cette carrière.

Selon des sources locales, les exploitants artisanaux de l’or courent de nombreux risques dans les carrières de la cité de Mongbwalu et ses environs pendant la saison de pluie où les puits sont souvent inondés.

Au moins quinze personnes étaient mortes à la recherche de l’or au cours du premier trimestre 2013 dans cette cité. Selon de les mêmes sources, certaines victimes avaient été asphyxiées et d’autres enfouies dans la terre après éboulements.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner