Kanyanbayonga: Martin Kobler invite les FDLR à se rendre à Kisangani

Les rebelles FDLR qui ont fait leur reddition à la SADC dans un camp apprêté par la Monusco près de sa base à Kanyabayonga, Nord-Kivu, le 5 Juin 2014. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu, Martin Kobler demande aux ex-combattants des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) regroupés à Kanyabayonga d’accepter le plus tôt possible de se rendre  à Kisangani. Il a lancé cet appel mardi 14 octobre lors de sa visite dans cette cité du Nord-Kivu où sont hébergés ces démobilisés FDLR. Le départ pour Kisangani, selon Martin Kobler, donnerait la chance aux autres combattants hutus rwandais encore en brousse d’échapper aux opérations militaires. 

«Nous avons parlé avec les membres de FDLR, pour les encourager à remplir les conditions du Gouvernement et se mouvoir vers Kisangani, afin de laisser place ici aux autres combattants dans le processus de reddition volontaire», a affirmé le chef de la Monusco.

Le site de Kisangani a été aménagé pour accueillir temporairement les FDLR qui ne veulent pas rentrer au Rwanda, précise Martin Kobler dans cet extrait que vous pouvez écouter:

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Une centaine d’ex-combattants se trouve à Kanyabayonga depuis plus de trois mois. Ces ex-combattants hutu rwandais refusaient de s’éloigner de plus de 150 km de cette cité du Nord-Kivu.

Pourtant, le Centre technique de bataillons (CTB), rebaptisé camp Lieutenant général Bahuma à Kisangani (Province Orientale), a été aménagé pour le transit des mille quatre cents combattants des FDLR, qui ont accepté volontairement de déposer les armes, et quatre mille deux cents de leurs dépendants. Ces personnes se trouvent depuis deux décennies au Nord et du Sud-Kivu.​

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires