Kinshasa: plaidoyer pour le désenclavement de la commune de Bumbu

Une des routes principale de la commune de Kimbanseke à Kinshasa le 11/12/2011. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le bourgmestre de la commune de Bumbu, Alidor Tshibanda Mbombo, appelle le gouvernement provincial de Kinshasa à construire des routes secondaires pour permettre à ses administrés d’accéder à d’autres communes par route.

«Le gouvernement provincial de Kinshasa devrait accorder un peu plus d’attention à la commune de Bumbu pour lui permettre de bien jouer son rôle de cordon entre différents quartiers de la capitale »,a déclaré Alidor Tshibanda, mercredi 15 octobre, à Radio Okapi.
«A partir de Bumbu, on peut faire le centre-ville, en traversant les communes de Kasa-Vubu et Lingwala. De Bumbu si, on traverse Selembao, on est directement à Mont-Ngafula. Et, Si on traverse Bandalungwa et Kintambo, on est à Ngaliema. Bumbu, c’est donc l’épicentre de Kinshasa».
La commune de Bumbu, avec environ 350 mille habitants, répartis dans 13 quartiers, a été lotie au début des années 60 à la suite de surpeuplement des communes proches de la ville et de l’exode des districts du Bas-Congo, proches de Kinshasa.
«Nous avons des avenues qui quittent directement Kasa-Vubu et qui se limitent juste à Bumbu comme Birmanie, Assosa et Gambela. Si le gouvernement provincial pouvait réhabiliter ces avenues secondaires pour désenclaver Bumbu. Même l’avenue Landu peut nous amener jusqu’à l’échangeur de Limete et à partir de cette même avenue, on peut se retrouver à la Place Macampagne », a poursuivi Alidor Tshibanda.
En juillet dernier, les jeunes réunis au sein du mouvement «Tabala, jeunes à vos marques» avaient plaidé pour une prise en charge conséquente de la jeunesse kinoise, en général, et celle des communes de Bumbu et Selembao, en particulier.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner