Révision constitutionnelle: Jean-Claude Muyambo appelle à la tolérance

Jean Claude Muyambo, président de Scode. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le président de la Solidarité congolaise pour le développement (Scode), Jean-Claude Muyambo, appelle les Congolais à la tolérance sur la question de la révision constitutionnelle. Il a lancé cet appel, au lendemain, des violences perpétrées contre les religieux catholiques dans le diocèse de Tshumbe, à Lodja (Kasaï-Oriental).

Des jeunes s’en sont pris à deux curés qui ont lu pendant la messe dominicale la lettre de la Cenco contre la révision de la constitution. Ils ont également saccagé un couvent de sœurs.

Jean-Claude Muyambo, ancien ministre des Affaires humanitaires et solidarité nationale, redoute que la question sur la révision constitutionnelle puisse embraser non seulement l’église catholique mais également toutes les confessions religieuses de la RDC opposées à cette révision.

Lire aussi: Révision constitutionnelle: des jeunes ont menacé deux curés catholiques à Lodja

Pour Le président de la Scode, cette situation risque également de créer un climat d’intolérance entre ceux qui sont pour la révision constitutionnelle et ceux qui sont contre cette politique.

«Il est malsain que ceux qui sont pour la révision constitutionnelle puissent intimider et menacer de mort ceux qui sont contre la révision constitutionnelle. Ils se sont même permis à s’en prendre à moi-même», a-t-il souligné.

Par ailleurs, la Scode s’insurge contre tout comportement ou agissement qui, selon lui, a pour but d’étouffer la consolidation de la démocratie et surtout les attaques physiques contre la population en RDC.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a condamné mercredi les violences perpétrées contre les religieux à Lodja dans le diocèse de Tshumbe. Le secrétaire général de la Cenco, abbé Léonard Santedi, avait qualifié cet acte « d’inadmissible».

Il avait également invité les autorités publiques compétentes à garantir la sécurité des prêtres, des religieux et religieuses, des agents pastoraux ainsi que des lieux de culte.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner