Beni: les FARDC appelées à poursuivre les opérations contre les ADF

La ville de Beni au Nord-Kivu. Radio Okapi/Ph.Martial Papy Mukeba.

La population du territoire de Beni, à 350 km au Nord de Goma (Nord-Kivu) recommande la poursuite des opérations militaires contre les rebelles ougandais des ADF. Elle a levé cette option, à l’issue de quatre jours des consultations avec le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya qui tentait de comprendre les causes de la résurgence des assassinats des civils dans cette contrée.

Selon la société civile, plus de 80 personnes ont été tuées à Beni en l’espace d’un mois.
Les habitants de Beni se disent prêts à s’impliquer dans la lutte contre ces rebelles ougandais qui commettent diverses exactions contre les civils dans cette partie du Nord-Kivu.
«Les populations se sont dites prêtes à accompagner nos forces armées pour donner les informations à temps opportun de manière à leur permettre de venir à bout de ces forces négatives qui déstabilisent la population», a indiqué Julien Paluku.
Le gouverneur du Nord-Kivu est persuadé que la traque contre les ADF permettra aux populations du territoire de Beni de vivre dans la tranquillité.
Actions militaires conjointes Monusco-FARDC

Pour sa part, le patron de la Monusco, Martin Kobler, partage le même avis que les habitants de Beni. Il appelle au «lancement, le plus tôt possible, d’actions militaires conjointes FARDC-Monusco afin de soulager définitivement la population de la terreur qui lui est imposée par les rebelles de l’ADF».
Le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC a réaffirmé l’engagement de la Monusco d’accompagner les FARDC dans la lutte contre la violence des groupes armés à Beni comme dans l’ensemble du territoire national.
Martin Kobler s’est incliné vendredi devant les dépouilles des personnes tuées mardi à Ngadi et Kadowu. Ces corps avaient été exposés à la Tribune du 8 mars de Beni.
 Le chef de la Monusco a, par ailleurs, réaffirmé la volonté des forces de la Brigade d’intervention de protéger la population.
Une délégation gouvernementale est arrivée lundi matin à Beni pour évaluer la situation sur terrain.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner