Beni: reprise timide des activités après les manifestations des jeunes

La ville de Beni au Nord-Kivu. Radio Okapi/Ph.Martial Papy Mukeba.

Les activités sociales et économiques ont timidement repris, jeudi 23 octobre dans la matinée, dans la ville de Beni, après les manifestations des jeunes dans les localités de d’Oicha, Mbau et Mavivi (Nord-Kivu). Des manifestations dans ces villages avaient paralysé les activités à Beni mercredi. Les jeunes protestaient après lamort mardi à Mbau de deux jeunes membres d’une brigade de patrouille, abattus par des personnes non identifiées alors que les militaires étaient en patrouille dans la région.

Ce jeudi à Beni, quelques boutiques, magasins, stations-services ont rouvert. Les taxis et taxi-motos sont également visibles dans plusieurs artères de la ville.
Mais plusieurs établissements scolaires, primaires et secondaires, n’ont toujours pas rouvert leurs portes. Les parents hésitent encore à envoyer leurs enfants à l’école après la journée tendue du mercredi.
Des groupes de jeunes avaient manifesté devant le quartier général de la Monusco  pour protester contre l’assassinat de deux personnes faisant partie d’un groupe de jeunes constitués en brigade de patrouille pour décourager les attaques armées dans ce secteur.
Les manifestants avaient  barricadé plusieurs avenues de la ville de Beni pour exiger une action urgente des FARDC et de la Monusco contre les rebelles ougandais de l’ADF, accusés de diverses exactions contre les civils dans le territoire de Beni.
Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, et le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, sont arrivés ce matin à Beni, pour la seconde fois en une semaine, pour calmer la tension.
Boutiques fermées à Bunia
A Bunia en Province Orientale, plusieurs maisons de commerce appartenant aux ressortissants du Nord-Kivu n’ont pas ouvert leurs portes, mercredi dans l’avant-midi pour protester contre les tueries des civils à Beni. A la place, ces commerçants ont assisté à un culte en mémoire des Congolais tués dans ce territoire du Nord-Kivu la semaine dernière par des rebelles ougandais de l’ADF.
Ce culte a eu lieu à l’Eglise de la Communauté baptiste au centre de l’Afrique. A cette occasion, Martin Paluku Bwanakawa, président de la communauté Yira en Ituri, a appelé ses membres à appuyer les FARDC pour qu’elles mettent fin aux exactions des ADF à Beni.
«Nous avons appelé nos sœurs et frères à se souder comme un seul homme pour dénoncer de tout acte et à accompagner les FARDC à bouter dehors tous les malfrats », a-t-il lancé.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner