Saïd Djinnit «rassuré» de la détermination des FARDC et de la Monusco contre les ADF

Un véhicule de la Monusco à Beni (Nord-Kivu) où l’Onu appuie l’opération de l’armée contre la milice ougandaise ADF. Photo MONUSCO/Sylvain Liechti

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies dans la région des Grands Lacs s’est dit rassuré par la détermination des FARDC et de la Monusco à mettre définitivement fin à la menace que représentent les rebelles Ougandais de l’ADF. Saïd Djinnit, et le chef de la Monusco, Martin Kobler, sont arrivés jeudi 23 octobre à Beni-Ville (Nord-Kivu), où ils ont rencontré les responsables militaires et ceux de la Monusco, ainsi que les autorités locales. Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, et le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, sen sont rendus dans cette ville.

«Nous sommes tout à fait rassurés quant à la détermination des chefs militaires de renforcer leur collaboration et d’entreprendre des actions conjointes pour faire face, de façon décisive, à la menace imposée par les forces négatives et en particulier par les ADF Nalu», a affirmé Saïd Djinnit.

Il dit avoir saisi l’occasion de ces rencontres pour lancer un appel aux autorités et aux populations locales pour qu’ils continuent à soutenir les opérations militaires menées par les Forces de la République Démocratique du Congo et de la Monusco.

«Et il est important que cette confiance continue de prévaloir entre les populations et les autorités militaires pour qu’ensemble, ils puissent venir à bout définitivement de la menace posée par les ADF Nalu», a-t-il affirmé.

Le ministre de l’Intérieur, Richard Muyej, et le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, sont arrivés jeudi matin, pour la 2èmefois en une semaine, à Beni où ils ont rencontré des députés nationaux en mission dans ce secteur.

Ensemble, ils ont analysé l’évolution de la situation sécuritaire à Beni-ville et Beni territoire, et défini de nouvelles stratégies pour mettre fin à l’insécurité dans ce secteur.

Entre-temps, la vie a repris son cours jeudi à Beni-Ville, après la vive tension causée la veille par des jeunes manifestants.

Ces derniers protestaient contre l’insécurité, exigeant une action urgente des Forces armées de la RDC (FARDC) et de la Monusco contre les rebelles ougandais ADF.

Ces jeunes protestaient aussi contre l’assassinat, dans la nuit de mercredi dernier à Mbau, de deux personnes faisant partie d’un groupe de jeunes constitués en brigade de patrouille.

Selon des sources de la société civile, ces personnes ont été tuées lors d’une patrouille des FARDC dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC : le CICR préoccupé par les tueries des civils à Beni

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner