Lubumbashi: 32 écoles risquent des sanctions pour vente d'objets scolaires

Ecole SNCC Katanga

Trente-deux écoles de Lubumbashi au Katanga ont augmenté les frais scolaires ou vendu obligatoirement d’objets classiques à leurs élèves, selon la commission mise sur pied par le ministère provincial de l’éducation. Des mesures allant jusqu’au retrait des arrêtés autorisant le fonctionnement de ces écoles sont préconisées, a annoncé mercredi 5 octobre le président de cette commission, Jean-Claude Ngongo. 

Pour des écoles qui se sont distinguées notamment dans la vente obligatoire de la tenue de gymnastique, l’uniforme, le sac scolaire, etc., «nous avons demandé une suspension des chefs d’établissements pouvant aller jusqu’à sa révocation», a indiqué Jean-Claude Ngongo.

«Pour les écoles qui ont perçu exagérément certains frais scolaires que le trop perçu puisse être converti en acompte; lequel acompte devra être reporté sur les frais d’appoint des mois ultérieurs, au profit des élèves», a-t-il poursuivi.​

En septembre dernier, à la veille de la rentrée scolaire, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) avait rappelé l’interdiction de vente de fournitures scolaires par les écoles.

«Une instruction antérieure existe à ce sujet. Et nous demandons aux parents dorénavant de dénoncer tout chef d’établissement qui n’appliquerait pas cette instruction-là», avait souligné Norbert Wanyaku Wafielo, un représentant des parents au cours de cette réunion tenue à Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner