Bandundu: évasion massive à la prison de Kikwit

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Près de cent prisonniers se sont évadés de la prison urbaine de Kikwit dans la nuit de jeudi à vendredi 7 novembre. Parmi eux, des criminels poursuivis pour meurtre de Kazamba et d’autres voleurs à main armée, selon certaines sources proches de la justice. Cette évasion inquiète les habitants de la ville du Bandundu.

Selon les habitants proches de la prison, les coups de feu ont retenti aux environs de minuit, heure locale. Ce n’est que très tôt vendredi matin qu’ils ont appris la nouvelle de l’évasion massive des prisonniers de cette maison carcérale.

Le directeur de la prison, Maurice Zanga, contacté sur place à 5h00 du matin par Radio Okapi, parle de 99 prisonniers gardés dans la cellule dénommée «Kotazo» qui se sont évadés. Vingt seulement ont été récupérés la même nuit et ce matin.

Maurice Zanga précise en outre que parmi ces évadés se trouvent des détenus qui attendent l’arrêt de la cour militaire dans quelques jours. L’un des criminels a été atteint par balle. Il a été admis à l’hôpital général de référence de Kikwit 1.

Des détenus gardés dans un pavillon autre que Kotazo ne se sont pas évadés.

Maurice Zanga déplore toutefois l’état vétuste de la prison, qui serait l’une de cause de cette évasion massive.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner