RDC : le général Jérôme Kakwavu condamné à 10 ans de prison

Une vue du siège de la haute cour militaire à Kinshasa

La Haute cour militaire a condamné le général de brigade des FARDC, Jérôme Kakwavu, à 10 ans de servitude pénale. Dans son arrêt rendu vendredi 7 novembre, cette juridiction militaire l’a reconnu coupable de crimes de guerre par viol, meurtres et tortures commis à Aru, en Ituri (Province Orientale), en 2004. Il devra aussi, à titre de réparation, dédommager plus d’une dizaine de victimes par le paiement d’importantes sommes d’argents.

Le Général Jérôme Kakwavu est un ancien seigneur de guerre en Ituri et chef milicien des Forces armées populaires du Congo (FAPC), très active au début des années 2000. Il a intégré l’armée, avec ses armes et ses hommes, à la suite d’un processus d’intégration des groupes armés de l’Ituri.

Bénéficiant des circonstances atténuantes, il lui reste à purger 6 ans de prison. Il a été incarcéré derrière les barreaux depuis 2010.

L’avocat des victimes, Théodore Mukendi se dit satisfait :

« Justice a été rendue. Ils [les victimes] ont bénéficié non seulement de la condamnation à la peine de prison de l’auteur mais aussi d’une réparation acceptable. C’est quand même un motif de satisfaction ».

Le procès Jérôme Kakwavu, général de brigade au sein des FARDC, a débuté, vendredi 25 mars à la Haute cour militaire à Kinshasa. Le général Munkutu Kiala, représentant l’organe de la loi, avait indiqué, à l’ouverture du procès que son collègue Jérome Kakwavu, était un «ex-président de la républiquette d’ Aru qui fut considéré comme un dieu. Il a transformé des femmes dont une certaine Elisabeth en esclave sexuelle ».

Les premières auditions devant le ministère public de Jérôme Kakwavu, écroué à la prison centrale de Makala depuis avril 2010, remontent à 2005.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner