RDC: les médecins brandissent la menace de la grève

Des médecins bénéficiaires de la formation de Gretler sur la lutte contre les maladies infantiles/Ph. Droits tiers

Les médecins congolais brandissent la menace de la grève pour protester contre l’insécurité dont sont victimes certains d’entre eux. Au cours d’une réunion vendredi 14 novembre à Kinshasa, ces blouses blanches ont notamment évoqué le meurtre du Dr Mulangu au Kasaï-Oriental en ce mois de novembre, puis l’enlèvement du Dr Patrick Balume au Nord Kivu. Le syndicat des médecins de la RDC réclame aussi une indemnisation de l’Etat en faveur des proches du Dr Bazenge, mort en soignant des malades d’Ebola à Djera, en territoire de Boende (Equateur).

Selon le Dr Mankoy Badjoki, secrétaire général du Syndicat national des médecins de la RDC (Synamed), ses collègues et lui vont continuer à travailler normalement, dans l’espoir que le gouvernement réponde clairement au problème d’insécurité à laquelle ils sont exposés.
«Tant que le délai réglementaire n’est pas dépassé, tant qu’on n’a pas déposé un préavis de grève, il ne se posera pas de problème. Les médecins vont vaquer à leurs occupations comme il se doit. Mais, autant dire qu’il y a quand même des soubresauts de part et d’autres, mais qui ne sont pas dus au problème de rémunération, mais au problème d’insécurité tout simplement», a-t-il expliqué.

Lire aussi: Kasaï-Oriental : les journées «hôpitaux sans médecins» très peu suivies à Mbuji-Mayi

Le Dr Mankoy n’exclut cependant pas une menace de grève dans l’avenir.

Les médecins ont également déposé un cahier de charges à la Primature pour réclamer l’application d’un barème salarial qui fixe au moins 2 000 dollars américains au médecin chevronné et 1 000 au médecin débutant.​ Les médecins brandissent cette menace une semaine après la grève déclenchée par les magistrats congolais. Ceux-ci réclament le salaire de 1 600 dollars américains le mois comme le chef de l’Etat leur avait promis en 2011.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner