Nord-Kivu : Martin Kobler annonce l'entrée en service des drones à Beni

Un avion sans pilote s’apprête à décoller de l’aéroport de Goma, lors de la cérémonie de lancement du vol inaugural des Avions Sans Pilote de la MONUSCO, le 3 Décembre 2013. © MONUSCO / Sylvain Liechti

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en RDC, Martin Kobler, a annoncé mercredi 3 décembre l’entrée en action des drones de la Monusco à Beni au Nord-Kivu. Il souhaite aussi une collaboration étroite entre les Forces armées de la RDC et les Casques bleus pour mettre fin à l’activisme des rebelles ougandais des ADF à Beni au Nord-Kivu.

« A partir d’hier [mardi 2 décembre] ou d’aujourd’hui [mercredi 3 décembre] ce n’est pas un secret, on a reçu des drones qui surveillent ici à Beni pour avoir plus des renseignements sur la situation ici. Ces drones qui étaient à Goma sont maintenant en opération ici. Alors on a un plus de renseignement dans ce qui se passe», a-t-il assuré.
Il a également insisté sur la collaboration entre les FARDC et la Monusco pour mettre fin à l’insécurité causée par des groupes armés, notamment les rebelles ougandais de l’ADF.
«  La Monusco doit coopérer avec les FARDC dans trois domaines. Premièrement les renseignements, deuxièmement la planification des opérations contre les ADF et les groupes armés et troisièmement les opérations conjointes. On peut résoudre les problèmes seulement si on travaille conjointement », a affirmé le chef de la Monusco.
Entre octobre et novembre derniers, des présumés rebelles des ADF ont tué plus de deux cents civils, selon des sources officielles. Ils utilisent des armes blanches, notamment des machettes pour exécuter les populations civiles.
Après ces massacres, certaines personnes ont critiqué « la passivité » de la Monusco et des forces de l’ordre de la RDC, estimant que la population était laissée à la merci des groupes rebelles.
Julien Paluku sensibilise
Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku est en campagne de sensibilisation depuis mercredi 3 décembre dans la soirée.
Selon les sources officielles, le gouverneur du Nord  Kivu veut amener la population à s’approprier les efforts du gouvernement et de la Monusco dans la restauration de la paix et la stabilité de la province.
La première étape de sa visite l’a conduit dans les cités de Kanyabayonga et Kirumba dans le sud du territoire de Lubero.
Le gouverneur du Nord-Kivu a aussi sensibilisé les rebelles rwandais des FDLR actifs dans le Sud de Lubero et encore réfractaires au désarment volontaire à déposer les armes. Pour le gouverneur du Nord-Kivu, ces combattants rwandais dispose encore d’une chance de se rendre avant l’expiration du délai du 2 janvier 2015 que leur a imposé la communauté internationale.
Le même message a aussi adressé aux groupes armés Maï-Maï et la milice NDC de Cheka.
Le gouverneur du Nord-Kivu mettra également à profit cette tournée pour supprimer toutes les barrières illégales sur différents axes routiers, ont indiqué des sources administratives.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner