Uvira : le commandant de la brigade de la Monusco appelle les combattants à déposer les armes

Un quartier de la cité d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu (RDC).

Le nouveau commandant de la brigade de la Monusco au Sud-Kivu, le général Ayyaz Masood, était en mission d’inspection des troupes lundi 8 décembre à Uvira. Avec le chef du sous bureau de la Monusco dans cette cité, ils ont évoqué la mission des casques bleus pakistanais dans la sécurisation et la protection des civils aux cotés des FARDC et de la police dans les territoires d’Uvira et de Fizi. Reconnaissant sa lourde responsabilité face à l’activisme des groupes armés locaux et étrangers dans cette région, le général Ayyaz Masood les a invités à déposer les armes.

«Nous allons augmenter le nombre de patrouilles, nous allons aussi accroitre notre coopération avec les FARDC et la police. Nous leur apportons des ressources nécessaires pour faire face à l’insécurité entretenue par les groupes armés. Tout notre soutien leur est apporté à travers toutes les sections substantives de la Monusco, afin que la protection des civils, la protection des enfants et des femmes deviennent une réalité», a-t-il expliqué.

Pour le général Ayyaz Masood, la responsabilité de ses forces va commencer par le combat contre les combattants rwandais des FDLR.

«Notre message à ce sujet est clair : ces combattants doivent savoir que nous travaillons avec les FARDC. Cela doit être un signal fort pour les autres groupes comme les rebelles burundais du FNL et les Maï-Maï», a-t-il affirmé.

Le général Ayyaz Masood s’est engagé à «faire pression sur les FDLR jusqu’à ce qu’ils déposent les armes avant le 2 janvier 2015».

«S’ils ne déposent pas les armes, nous avons déjà tout planifié avec les FARDC pour les y contraindre», a-t-il prévenu.

Il invite enfin «tous les groupes armés à déposer les armes et commencer à penser à une vie meilleure».

Lire aussi sur radiookapi.net :

RDC: le programme de désarmement des FDLR n’est pas négociable, affirme Lambert Mende

La SADC et la CIRGL accordent 6 mois aux rebelles rwandais des FDLR pour se rendre

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner