Goma: libération de 43 détenus accusés de complicité avec le M23

Une vue aérienne de la ville de Goma, 26/06/2009.

Un groupe de quarante-trois détenus de la prison centrale de Munzenze à Goma (Nord-Kivu) ont été libérés samedi 20 décembre. Ces personnes, arrêtées en Ouganda, étaient accusées de complicité avec l’ex-mouvement rebelle du M23. L’auditeur supérieur militaire parle d’une libération provisoire, expliquant qu’aucun indice n’établit leur culpabilité.

En majorité constitué des jeunes, ce groupe avait été arrêté en Ouganda au début du mois d’octobre par les services de sécurité congolais avant d’être rapatrié et présentés aux autorités provinciales le 9 octobre dernier à Goma.
Au moment de leur arrestation, les accusés étaient au nombre de 54 dont 9 mineurs. Ces derniers avaient été remis à la section protection de l’enfant de la Monusco, précise l’auditeur supérieur du Nord-Kivu.
Le groupe était soupçonné de vouloir mener des activités subversives en Ouganda pour le compte du M23.
A leur sortie de prison, ces personnes ont été accueillies par le ministre provincial de la Justice et Droits humains du Nord-Kivu, Christophe Ndibeshe qui les a accompagnées à Rusthuru, leur territoire d’origine.
Par ailleurs, un membre du groupe, un sexagénaire, est décédé en prison il y a quelques jours des suites d’une maladie.
Selon un activiste des droits de l’homme à Rutshuru, ces personnes avaient toujours clamé leur innocence.
Une position soutenue par d’autres sources qui alléguaient qu’il s’agissait plutôt des cultivateurs qui se seraient retrouvés sur le sol ougandais sans documents de la migration congolaise.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner