Province Orientale : la force navale, la DGM et le commissariat fluvial incendiés

Une vue du port de la SNNC à Kinshasa, dans la province orientale (RDC)

Les postes des forces navales, de la Direction générale de migration (DGM) et du commissariat fluvial d’Isangi (Province Orientale) ont été incendiés jeudi 25 décembre dans la matinée par une centaine de jeunes en colère. Selon le cahier de charge des manifestants présentés aux autorités, ces jeunes accusent les services fluviaux de ne rien faire après l’accident de la baleinière ville de Yalotsha. Le bilan de ce naufrage survenu mardi dernier n’est pas encore connu mais la société civile parle déjà de près de 30 morts et plus de 60 personnes portées disparues.

Les jeunes en colère attribuent la responsabilité de série d’accidents de baleinière en bois aux autorités fluviales.

Après une veillée mortuaire de 6 nouveaux corps repêchés la nuit dernière, les jeunes sortis du lieu de deuil ont pris d’assaut les postes de la force navale, de la DGM et du commissariat fluvial tous implantés au port de Lomami à Isangi centre.

D’après des témoins, les manifestants ont d’abord saccagé les installations de ces 3 institutions. Ils ont ensuite mis le feu sur les débris de ces postes de contrôle. Tous les documents administratifs et mobiliers ont été réduits en cendre.

Les manifestants ont aussi interdit le déplacement de toutes les baleinières prévus ce jeudi.

Selon Perez Bolengeka, chargé de communication de la société civile, les militaires de la force navale armée se sont rendus au port pour disperser la foule.

Ce sont les membres du bureau de la coordination qui ont réussi à calmer la foule et amener les deux camps au bureau du territoire pour une solution pacifique.

Sur place, les jeunes ont présenté leurs revendications à l’administrateur du territoire à l’intérim. Ils accusent les services fluviaux de laisser les propriétaires des baleinières surchargés leurs embarcations.

Pour l’administrateur du territoire à l’intérim, les revendications des jeunes sont fondées et des mesures sévères se prennent pour résoudre ce problème.

Après le naufrage de la baleinière ville de Yalotsha, le vice-gouverneur de la Province Orientale, Pascal Mombi, avait annoncé l’ouverture d’une enquête. Il a promis des sanctions sévères quand les responsabilités seront établies.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner