Province Orientale : retour au calme après une journée tendue à Durba

Une collision entre un taxi moto et un mini-bus sur l’avenue Assossa à Kinshasa (Octobre 2013)

Le calme est revenu dans la cité minière de Durba, à plus de 700 kilomètres au Nord-Est de Kisangani (Province Orientale). Les activités ont été paralysées dans la matinée de vendredi 26 décembre, a affirmé l’administrateur du territoire de Watsa, Christophe Ikando. Cette situation était due à un soulèvement des conducteurs des motos qui protestaient contre la mort de leurs collègues percuté par un véhicule.

La Police nationale congolaise (PNC) a réussi à dissuader les manifestants vers le début de l’après-midi, selon la même source.

Bien avant, les marchés, boutiques, les services étatiques et privés et certaines officines pharmaceutiques sont restées fermées. Ils n’ont ouvert que lorsque le calme est revenu.

Revenant sur l’incident, Christophe Ikando a raconté que l’accident a eu lieu vers 8 heures. Un grand véhicule négociait un virage dans une avenue de Durba. En faisant cette manouvre, le chauffeur a percuté un taximan-motoqui attendait son client sur la route. Sa moto a été endommagée et le taximan est décédé quelques minutes après dans un centre de santé de la place.

Pris de colère, poursuit la même source, les taximen de la cité, aidés par d’autres jeunes, se sont dirigés vers l’entreprise dont le véhicule a causé la mort de ce conducteur de moto.

Ils étaient munis de projectiles et bidons d’essence à la main. Ces jeunes tenaient à casser le portail de l’entreprise pour tout incendier. Il s’en est suivi de jet de projectiles et de tirs de balles en l’air lorsque la police est intervenue.

Aucun incident majeur n’a été enregistré, affirme l’administrateur du territoire,  qui déplore quelques blessés légers, par projectiles, parmi les manifestants et la police.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner