Nouvel an : aucun incident majeur enregistré à Bunia et Kinshasa

L’ambiance au 01/janvier à la place du 30 juin à Kinshasa lors de la célébration du nouvel an 2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Aucun incident majeur n’a été enregistré la nuit du réveillon de Saint Sylvestre à Bunia (Province Orientale). La population de cette cité a fêté dans la quiétude grâce à l’intensification des patrouilles de la police . La veille, une caravane motorisée de la police a sillonné toutes les grandes artères pour assurer la sécurité des habitants en cette période de festivité. A Kinshasa, la population a aussi fêté dans la tranquillité. Un dispositif des policiers était déployé le long des artères pour sécuriser la ville. 

C’est dans la quiétude que les habitants de Bunia ont inondé les rues. Déjà vers 18 heures, toutes les boites de nuit et autres lieux de réjouissance ont été inondés de monde. Les églises également étaient bondées. On pouvait observer dans tous les terrasses de la ville des personnes échangeant des vœux autour d’un verre.

Cette ambiance a été observée même dans le quartier Bankoko, l’un des quartiers où l’insécurité régnait il y a encore quelques jours.

Tard dans la soirée, ce sont les différents clubs de divertissement qui étaient inondés.

Après minuit, certains taximen moto ont sillonné dans plusieurs rues et n’hésitaient pas à sonner pour annoncer la nouvelle année.

Certaines personnes rentraient même chez eux à pieds, tard dans la nuit sans être inquiétées.

Le commandant de la police nationale en Ituri, le lieutenant-colonel Kantu Israël, salue ce calme.

Il a toutefois demandé à la population  de s’abstenir de tout acte qui peut amener à la perturbation de l’ordre public.

Kinshasa fête dans la quiétude

L’ensemble de la population de la ville de Kinshasa a passé la fête de Nouvel an dans la quiétude. Un  dispositif policier efficace a été déployé dans la ville par le commissaire provincial.

Des jeeps et des motos de la Police nationale congolaise (PNC) étaient encore visibles dans la journée dans les grands carrefours  chauds de la ville de Kinshasa. C’est le cas à la gare centrale, au Rond-point Mandela, à magasin, la Place Victoire, l’Echangeur de Limete ou encore à l’Université pédagogique nationale.

Un photographe qui a veillé à la place de la Gare sur le boulevard du 30 juin témoigne :

« A cette place souvent nous sommes habitués à voir beaucoup de policiers qui viennent faire la garde des civils. Même hier il y avait beaucoup de policiers. Il y a certaines personnes qui craignaient  de voir plusieurs policiers dans le milieu public comme ça, ils  croyaient  qu’il pouvait y avoir un évènement. Ce n’était pas le cas, c’était seulement pour les sécuriser, sécuriser la population et leur biens ».

La police de circulation routière est aussi remarquable sur les grands altères.

Aucun accident de circulation n’a été signalé jusqu’en début d’après-midi de  jeudi 1er janvier, malgré la circulation intense des véhicules.

A l’approche des fêtes de fin d’année, le commissaire provincial de la ville de Kinshasa, Célestin Kanyama, avait indiqué que toutes les dispositions étaient prises pour sécuriser la population.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)