Sud-Kivu: une centaine d'infirmiers réclament leurs salaires et primes

Infirmières de l’hôpital général de Kinshasa, janvier 2011.

Une centaine d’infirmiers de la zone de santé des hauts plateaux d’Uvira, dans le Sud-Kivu, sont en grève depuis le 20 décembre dernier. Sur les 23 centres de santé que comprend cette zone sanitaire, seulement deux sont opérationnels. Ces infirmiers réclament leurs salaires et primes de risque dont ils disent n’avoir jamais bénéficié depuis la création de leur zone de santé en 2007. Entre-temps, les conséquences de cette grève se font déjà sentir : deux femmes enceintes et un enfant sont morts dans les centres de santé de Katanga et de Kateja. 

Le premier cas de décès maternel est survenu le 22 décembre dernier au centre de santé de Katanga, dans le haut plateau.

Une femme enceinte venue du village d’Ishenge est décédé suite à l’absence d’infirmiers dans ce centre. Ces derniers avaient quitté la zone deux jours plus tôt.

Une autre femme a succombé à une hémorragie au centre de santé de Katedja. Selon les témoins, sa situation s’est compliquée après un accouchement à domicile.

Pour l’infirmier titulaire du centre de santé et délégué syndical des infirmiers des hauts plateaux d’Uvira, Mepe Meshe, le gouvernement doit trouver rapidement une solution pour éviter le pire.

«Si la grève persiste on aura beaucoup de cas. Il faut trouver une solution immédiate puisque quand on laisse comme ça, il y aura des décès. Or, ce n’est pas notre souhait», a-t-il affirmé.

Les discussions ouvertes entre ces infirmiers et leurs médecins chefs de zone se sont clôturées sans issue jeudi dernier à Uvira.

L’autorité sanitaire a invité les grévistes à rejoindre d’urgence leurs postes de travail pendant les négociations.

Tous ces infirmiers sont en majorité venus d’Uvira centre et de Bukavu.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner