Traque des FDLR: le député Munubo plaide pour l'implication des leaders locaux

Un soldat Rebel de FDLR à l’Est de la RDC le 06/02/2009. Radio Okapi.net

Les leaders locaux du Nord-Kivu devraient être impliqués dans la sensibilisation pour accélérer le désarmement et le rapatriement des rebelles rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). C’est ce qu’a souhaité mardi 6 janvier le député Juvénal Munobo Mubi élu au Nord-Kivu. L’ultimatum de la SADC et de la CIRGL pour un désarmement volontaire de ces rebelles a expiré le 2 janvier dernier. Les dirigeants de la région vont se retrouver à la mi-janvier pour déterminer les actions à mener contre les réfractaires au désarmement.

Le député Munubo s’est dit inquiet de la lenteur du processus de désarmement des FDLR :

«Tout comme beaucoup de Congolais qui connaissent les affres des FDLR, nous sommes inquiets du fait que la solution militaire peine à être appliquée. Parce que nous avons déjà franchi le cap de la fin de l’ultimatum fixé pour une reddition volontaire des FDLR et donc c’est un sujet d’inquiétudes

L’ultimatum lancé aux FDLR par la SADC et la CIRGL pour désarmer volontairement a expiré le 2 janvier. «Une option militaire va être mise en œuvre pour pouvoir obtenir de force le désarmement des FDLR », a déclaré lundi le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’Onu chargé des opérations de l’Est de la RDC, Abdallah Wafy.

Lire aussi: Abdallah Wafy : « Les FDLR n’ont pas saisi l’occasion de déposer les armes »

Pour le gouvernement congolais, cette offensive militaires est «devenue inévitable», après l’expiration de ce délai. Mais la traque de ces rebelles n’a pas encore été lancée officiellement.

En attendant, Juvénal Munubo Mubi souhaite l’implication des notables locaux du Nord-Kivu pour résoudre cette question:

«Une dimension importante serait l’implication des leaders locaux, c’est-à-dire les notables, les chefs coutumiers et tous ceux qui ont de l’influence dans le milieu, qui connaissent la localisation des FDLR. Je crois que cette implication pourrait aider à maximiser les résultats pour des actions de sensibilisation afin qu’ils déposent les armes en grand nombre.»

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner