Province Orientale: le vice-Premier ministre de l'Intérieur évalue la situation sécuritaire

Evariste Boshab,ministre de l’Intérieur de la RDC.

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab Mabudj, évalue la situation sécuritaire, économique et sociale de la Province Orientale. C’est dans ce cadre qu’il s’est entretenu tour à tour, vendredi 9 janvier, avec les députés de la Province Orientale, les membres du comité provincial de la sécurité, de la société civile ainsi que de la Fédération des entreprises du Congo (Fec).

Boshab a profité de son séjour pour calmer la tension sociale, née de la suspension du maire de la ville de Kisangani, Augustin Osumaka, par un arrêté provincial qui l’accuse de malversation financière de l’entité placée sous sa gestion.

Des militants du PPRD avaient organisé, le 3 janvier, une marche pour protester contre cette suspension.

Lire aussi: Suspension du maire de Kisangani: le PPRD appelle ses militants au calme

Selon les membres du bureau de l’Assemblée provinciale, la situation sécuritaire semble calme en Province Orientale, en dépit de poches résiduelles d’insécurité.

Ils ont notamment évoqué l’irruption des rebelles ougandais des ADF à Mambasa, l’activisme des rebelles ougandais de la LRA dans le Haut-Uele, ainsi que la problématique des éleveurs nomades soudanais Mbororo dans la Bas-Uelé.

Ces élus ont également dénoncé la résurgence du banditisme urbain ces dernières semaines dans les villes de Kisangani et Bunia. Des cas d’assassinats et vols à mains armées y sont devenues monnaie courante.

Sur le plan économique, il a été noté que les activités reprennent progressivement. Cependant, la situation de la Sokimo ne fait que sombrer alors que Kibali gold était un atout pour relever cette société.

Concernant la tension sociale observée dans la ville avec la suspension du maire, le bureau de l’Assemblée provinciale opte pour un arrangement à l’amiable.

De son côté, Evariste Boshab, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, a promis son accompagnement dans la recherche de solution à tous ces problèmes évoqués.

Le même vendredi, il s’est notamment entretenu avec le comité de sécurité provincial, la Fec et les ONG de défense des droits de l’homme avant de se rendre samedi à Watsa et à Nabiro dans le Haut-Uele.​

Le vice-Premier de l’Intérieur avait entamé sa tournée, le 2 janvier, au Katanga, où il avait notamment présidé une réunion des membres du parti présidentiel au Katanga avant de visiter le poste frontalier de Kasumbalesa, où une quarantaine de gros camions avaient été incendiés le mois dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner