Mbuji-Mayi: l’UDPS dénonce le saccage du domicile d’un membre de sa ligue de jeunes

Une conférence de presse au siège de l’UDPS le 21/07/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les membres de l’UDPS dénoncent le saccage du domicile d’un membre de sa ligue de jeunes dans la nuit de jeudi à vendredi 16 janvier 2015 à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental). Cet incident est signalé deux jours après une bagarre entre les jeunes du parti d’Etienne Tshisekedi et des dissidents de cette formation politique qui ont adhéré à un parti de la majorité.

Le président de la fédération de l’UDPS de Mbuji-Mayi, Denis Kalombo, met en cause les mêmes dissidents dans le saccage du domicile du membre de la ligue de jeunes de son parti. Les occupants de la maison auraient connu des brûlures graves après l’attaque.

A l’UDPS, on accuse le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji de soutenir ces dissidents.

« Ils ont utilisé les jeunes gens qui étaient dans notre ligue pour venir implanter leur drapeau au niveau de notre permanence de Kemec. Cette nuit, ils ont attaqué la résidence de notre président sectionnaire de la ligue des jeunes. Et il y a un brûlé qui est interné dans un centre de santé sur l’avenue Kalambayi Nzevu. Nous disons au commanditaire de ces actions d’arrêter parce que nous avons aussi les moyens de riposter », a déclaré Denis Kalombo, mettant en garde le gouverneur :

« Que Monsieur Ngoyi Kasanji comprenne que ce n’est pas comme ça qu’on doit diriger la province. »

Interrogé à ce sujet, le gouverneur Alphonse Ngoyi Kasanji a nié toute implication dans cette affaire et prôné la « cohésion provinciale ».

« Celui qui a posé cet acte-là, si réellement cela a eu lieu, les services de sécurité mèneront les enquêtes, la justice va mener les enquêtes, pour identifier l’auteur de ces actes. Nous ne pourrons jamais encourager des choses pareilles, en ce moment où nous prônons la cohésion provinciale pour le développement de notre province », a-t-il assuré.

Le mercredi 14 janvier dernier, les activités ont été perturbées au quartier Simis à Mbuji-Mayi à la suite d’une bagarre entre les membres de la ligue des jeunes de l’UDPS et des dissidents de ce parti politique. Les dissidents auraient tenté d’implanter le drapeau de leur nouveau parti devant le «Parlement debout» de l’UDPS à la hauteur des Etablissements Kemec. Ils se seraient ensuite rendus au domicile du vice-président de la Ligue de jeunes de l’UDPS, Eddy Ntumba, qu’ils auraient pillé.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner