RDC: reprise des activités à Kinshasa après les émeutes contre la loi électorale

Des passagers voulant occupés des places à bord du taxi- bus de marque Mercedes 207 dans un arrêt à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Après les manifestations de la semaine dernière contre la loi électorale, les activités ont normalement repris à Kinshasa ce lundi 26 janvier. Les marchés, commerces, stations-services et les services de l’administration ont rouvert même si on a noté peu d’élèves dans certaines écoles primaires, secondaires et institutions universitaires de la ville.

Bus et taxi-bus étaient visibles ce matin sur les grandes artères de la capitale congolaise. Le Rond-point Ngaba par exemple, l’un des épicentres des manifestations de la semaine dernière, a renoué avec ces embouteillages habituels.
La présence des policiers et militaires étaient cependant toujours perceptibles dans plusieurs coins stratégiques de la capitale congolaise notamment à la Place Victoire et le long de la rivière Kalamu, à quelques 100 m de l’entrée du quartier Kauka, dans la commune de Kalamu.
On notait également la présence des policiers anti-émeute au district de la police nationale de la Funa, à l’entrée de la commune de Nd’jili, à Masina-Pascal ainsi que la surveillance motorisée de la police et l’armée sur l’avenue By-Pass.
Malgré cette reprise des activités dans la ville, la plupart des parents n’ont pas envoyé leurs enfants à l’école. De nombreuses écoles n’ont pas rouvert.
La reprise des activités est effective après des appels au calme lancés par certains membres du gouvernement, de l’opposition et des organisations nationales et internationales.

Lire aussi: Kinshasa: reprise timide des activités après les manifestations contre la loi électorale

En fin de semaine dernière déjà, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, avait invité les Kinois à reprendre normalement leurs activités quotidiennes tandis que l’opposant Clément Kanku avait, à son tour, appelé les Kinois à ne pas céder aux actes de vandalisme. ​

Le Parlement a adopté dimanche 25 janvier la loi électorale débarrassée de sa disposition la plus controversée qui faisait craindre aux opposants une prolongation indue du mandat du président Kabila au-delà de 2016.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner