RDC : les pays signataires de l’accord-cadre saluent les opérations contre les FDLR

Milicien FDLR. Photo AFPm

Les Etats membres signataires de l’accord-cadre d’Addis-Abeba ont salué les opérations militaires lancées jeudi par l’armée congolaise contre les rebelles rwandais des FDLR. Au cours de la réunion d’évaluation de cet accord qui a eu lieu samedi 31 janvier dans la capitale Ethiopienne, l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies pour la région des grands lacs, Said Djinit a indiqué tous les Etats ont aussi relevé l’importance de la neutralisation de toutes les forces négatives dans l’Est de la RDC.

« Les Etats membres de l’Accord-cadre ont réitéré leur engagement à cet accord et en particulier l’importance de la neutralisation de toutes les forces négatives dans l’Est de la RDC et en le soutien unanime qu’ils ont apporté à l’opération militaire lancée par la RDC contre les rebelles rwandais des FDLR avec le soutien de la Monusco », a affirmé Said Djinit.

L’accord-cadre d’Addis-Abeba a été signé le 24 février par 11 pays dont le Rwanda.

Mais le pays de Paul Kagame a été le plus grand absent de la cinquième réunion d’évaluation de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et le développement de la RDC et de la région des Grands-Lacs, en marge du 24e sommet de l’Union Africaine présidée par le secrétaire général de l’Onu Ban Ki Moon.

Les pays signataires de cet accord ont aussi analysé la situation en RDC notamment le désarmement forcé des rebelles rwandais des FDLR, le retour des ex-combattants M23 et ont projeté la tenue prochaine du forum économique pour l’investissement.

« Le sommet a réitéré le fait que même si l’option militaire est nécessaire, il faut l’engager contre toutes les forces armées dans la région, mais il faut aussi l’associer des mesures sociales, économiques, de réconciliation et de gouvernance pour s’adresser aux causes profondes de l’instabilité dans l’Est de la RDC », a déclaré Said Djinit.

Il a souligné que cette opération est menée par les FARDC avec le soutien de la Mission des Nations unies pour la RDC (Monusco).

« Si j’ai bien compris, il s’agit d’une opération menée par les FARDC avec le soutien de la Monusco. Le soutien logistique sans doute mais aussi tout autre soutien qui serait jugé nécessaire. De toutes les façons la Monusco a réaffirmé sa toute disposition à porter tout le soutien opérationnel et logistique, conformément à la résolution du Conseil de sécurité », a précisé le représentant de Ban Ki-Moon dans la région des Grands lacs.

L’armée a lancé jeudi dernier les opérations militaires contre les FDLR réfractaires au processus de désarmement volontaire, après un ultimatum de six mois qui a expiré le 2 janvier dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (58)
FARDC (54)
Kinshasa (36)
Beni (36)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Linafoot (23)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Mazembe (22)
Caf (22)
UDPS (22)