Mbuji-Mayi: des détenus meurent de tuberculose à la prison centrale

Un détenu à la prison Munzenze de Goma.

Deux pensionnaires de la prison centrale de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) sont morts de tuberculose sur douze cas sévères et quatre-vingt-neuf autres moins sévères enregistrés dans cette maison carcérale. La Coordination provinciale du Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) au Kasaï-Oriental a livré ces chiffres à la suite d’un exercice de dépistage volontaire menée dans la prison de Mbuji-Mayi.

Après une réunion avec le médecin inspecteur provincial de la Santé, le gouvernement provincial du Kasaï-Oriental a levé l’option d’isoler tous les détenus atteints de tuberculose. Ils ont été relogés dans un local séparé.
«Les dispositions sont en train d’être prises. Les locaux sont assez exigus, et les conditions de détention sont extrêmes difficiles. C’est pour cette raison, également, que nous avons mis l’accent sur le traitement urgent des dossiers de ces derniers[les détenus malades]”, a indiqué Jean-Claude Musaas, le ministre provincial de la Justice du Kasaï Oriental.
Initialement construite pour environ 200 pensionnaires, la prison centrale de Mbuji-Mayi compte environ 913 détenus.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner