Nord-Kivu : 2700 familles menacées de délogement forcé près de l'aéroport

Aéroport de Goma

Au moins deux mille sept cent familles, soit environ dix mille personnes sont sommées de quitter la bande ouest de la piste de l’aéroport international de Goma dans un délai de trois mois. Dans sa décision publiée mardi 3 février, le ministre provincial de l’Urbanisme et habitat, Guillaume Bulenda, a expliqué que la province compte réhabiliter l’aéroport.

C’est une mesure d’utilité publique pour permettre à l’aéroport de Goma de répondre aux normes internationales, a-t-il indiqué.
« Pour que les travaux se réalisent avec moins d’agitations, il a été demandé au gouvernement provincial de délocaliser ces familles », a ajouté Guillaume Bulenda.
Dès l’annonce de cette mesure, les familles concernées ont crié au scandale et qualifié cette mesure de « méchante ».
Les populations qui occupent cet espace, d’environ 4 km de long sur 400 mètres de large, soutiennent qu’ils vivent sur ce site depuis au moins 20 ans, et que, certains d’entre eux sont en possession de documents légaux.
Elles considèrent cette mesure comme une « expropriation », et réclament à l’État des indemnisations conséquentes, sans lesquelles elles menacent de faire de la résistance.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner