Kasaï-Occidental : 840 cas de violences sexuelles recensés en 2014

Des femmes victimes de viols en attente de consultations gratuites auprès du Docteur Denis Mukwege à l’hôpital Panzi (Bukavu – Sud-Kivu, RDC)

Huit cent quarante cas de violences sexuelles ont été enregistrés au cours de l’année 2014. C’est ce qu’indique le rapport annuel publié mardi 10 février à Kananga (Kasaï-Occidental) par la Police spéciale de protection de l’enfant et de la femme (PSPEF). D’après ce rapport, ce sont les  étudiants qui représentent la majorité des auteurs des viols. Ces statistiques ne concernent que les cas officiellement dénoncés auprès de divers officiers de la police judiciaire et bien documentés à travers la province.

D’après le rapport, sur les auteurs des 840 cas de viols, 372 ont été arrêtés et déférés devant la justice.

Le texte cite trois causes principales de ces actes, dont la précarité sociale et des pesanteurs coutumières.

Quant aux sites miniers où certains cas de viols ont également été signalés, le rapport estime que les auteurs le font par superstition et fausses croyances.

Parlant des auteurs de ces viols, le document indique que 70% sont des étudiants et 30% des personnes sans emploi.

Les concernés ont rejeté ces allégations. Des étudiants notamment parlent d’une exagération à dessein.

Quant à la Ligue de la zone Afrique pour la défense des droits des enfants et élèves (Lizadeel), elle estime que les violences connaissent une diminution sensible en ville.

Par contre au village, elles sont favorisées par des coutumes rétrogrades comme le mariage précoce.

La Lizadeel préconise la sensibilisation des leaders communautaires pour mettre fin à ces violences sexuelles.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner