Nord-Kivu: Didier Reynders appelle à la poursuite des opérations contre les FDLR

Didier Reynders, vice Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse le 28/03/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders appelé mardi à la poursuite des opérations contre les groupes armés notamment les FDLR dans l’Est de la RDC, à son arrivée à Goma, dans l’est de la RDC. Le chef de la diplomatie belge estime qu’il faut lancer des opérations d’envergure contre les rebelles rwandais des FDLR comme celles qui avaient été lancées contre le M23 et les ADF.

«Grâce à la Brigade d’intervention venue en appui de la Monusco et aux efforts des FARDC, il était possible d’éliminer le M23 et de travailler autour de Beni contre les ADF. Maintenant, il faut passer à la même action à l’égard des rebelles FDLR qui ont refusé le désarmement volontaire», a déclaré Didier Reynders.
Il a indiqué que Bruxelles s’investit dans la formation des bataillons qui se sont bien comportés dans l’Est de la RDC.

A (re)  Lire: RDC : lancement officiel des opérations militaires contre les FDLR

Didier Reynders s’est entretenu, à l’aéroport de Goma, avec le vice-gouverneur du Nord-Kivu, Feller Lutahichirwa, avant de se rendre à Rutshuru, à 70 km au Nord de Goma.

Le diplomate belge avait exprimé, le week-end dernier, le souhait de Bruxelles de voir Kinshasa admettre de nouveau l’appui la Monusco dans les opérations contre les FDLR dans l’Est du pays après que Kinshasa a décidé de mener seul cette traque.

Le chef de l’État congolais, Joseph Kabila avait annoncé mi-février aux ambassadeurs accrédités à Kinshasa que la RDC renonçait à l’aide de la Monusco dans l’opération de désarmement contre les FDLR, lancé le 29 janvier dernier, à la suite des divergences apparues sur la présence de deux généraux soupçonnés de violation grave des droits dans le commandement de ces opérations.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires