RDC: l'avocat de Jean-Claude Muyambo s'inquiète de l'état de santé de son client

Jean Claude Muyambo, président de Scode. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Me Patrick Mutombo, l’avocat de l’opposant Jean-Claude Muyambo, s’inquiète de l’état de santé de son client. Il a indiqué que le président du parti de l’opposition Solidarité congolaise pour le développement (Scode), incarcéré depuis deux mois à la prison centrale de Makala, s’est fracturé la jambe gauche et il est en train de se tordre de douleurs.

Le vendredi 20 mars, Jean-Claude Muyambo a été conduit au centre hospitalier Nganda avant de retourner en prison.

Selon Me Patrick Mutombo, le président de la Scode s’était fracturé la jambe lors de son arrestation.

«Le bâtonnier Jean-Claude Muyambo se trouve au moment où je parle avec vous dans un état très grave de maladie. Il a une fracture à sa jambe gauche. Laquelle fracture est due à la torture et aux actes inhumains dont il a été victime lors de son arrestation », affirme Me Patrick Mutombo.

A en croire les avocats, les autorités pénitentiaires avaient permis à son client d’aller se faire soigner au Centre médical de Kinshasa (CMK). La proposition qui n’a pas été approuvée par les autorités politiques et judiciaires.

«La prison, avec tous ses médecins, a accordé que le bâtonnier Muyambo aille se faire soigner au Centre médical CMK. Curieusement toutes les autorités politiques et judiciaires ont refusé. C’est tard la nuit qu’ils ont accordé qu’il aille se faire soigner au centre Nganda», explique Me Patrick Mutombo.

Il fait savoir que son client ne fait pas confiance à un établissement hospitalier qui lui est imposé.

A (re ) Lire: RDC : Acaj juge arbitraire la détention de Jean-Claude Muyambo et Christopher Ngoyi

Le bâtonnier Jean-Claude Muyambo est poursuivi pour abus de confiance présumé dans la vente d’immeubles appartenant à l’un de ses clients à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga.

Détenu à la prison de Makala depuis le 20 janvier, sa détention a été prolongée de 30 jours le 12 mars dernier sur décision du parquet général de République.

Jean-Claude Muyambo avait comparu le 12 mars devant le tribunal de paix de la Gombe en chambre de conseil foraine à Makala pour une audience de confirmation des charges.

L’opposant aurait comparu contre son gré, selon son conseil qui n’a pas pris part à cette audience.

Ses avocats qualifient sa détention d’arbitraire et exigent sa mise en liberté provisoire. Pour eux, Jean-Claude Muyambo devait être remis en liberté provisoire depuis le 5 mars dernier, faute d’une ordonnance prolongeant sa détention provisoire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (64)
FARDC (47)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (31)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (21)
Mazembe (20)
Linafoot (20)