RDC: trois morts lors des affrontements entre FARDC et Maï-Maï Yakutumba à Fizi

Militaires FARDC avec un lance roquettes, Sud Kivu, 2006.

Les Maï-Maï Yakutumba ont attaqué lundi 23 mars dans la matinée une position militaire FARDC à Lubishako près de la forêt de Nganja dans le territoire de Fizi au Sud-Kivu. Le bilan fait état de trois morts et des femmes des militaires violées par les assaillants.

Selon des sources militaires locales, les éléments Maï-Maï ont attaqué une position des FARDC lundi matin; alors que les militaires étaient en opération sur le terrain.
Sur place, un militaire FARDC et un policier qui assuraient la garde ont été tués. Un milicien a été également trouvé la mort au cours de cette attaque. Des épouses de militaires ont été violées par les assaillants.

Des sources de la société civile expliquent que le week-end dernier les Maï-Maï avaient lancé des tracts à Baraka, le centre commercial de Fizi et dans la localité de Mboko, annonçant qu’ils allaient se venger contre la mort de leur général Maï-Maï autoproclamé Bwasakala. Il avait été tué lors des affrontements avec les FARDC, il y a quelques semaines.

L’attaque a eu lieu à Lubishako dans le secteur de Nganja à la limite du secteur de Mutambala et Mulenge, où un mouvement de population a été observé dans la journée de lundi.

Cette localité s’est presque vidée de ses habitants depuis quelques mois suite aux attaques des groupes Maï-Maï de Yakutumba, qui s’étaient coalisés jadis avec les Maï-Maï Bwasakala et les FDLR.

Le commandement des opérations dans cette zone indique ce mardi que les FARDC continuent à poursuivre les assaillants qui ont pris la fuite vers la forêt de Nganja.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner