Kinshasa: les vendeuses de pagne du beach Ngobila « temporairement » délocalisées

Le bourgmestre de la commune de la Gombe, Doly Makambo, le 01/04/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le bourgmestre de la commune de Gombe, Dolly Makambo, annonce la délocalisation de près de 200 femmes vendeuses de pagne au marché Magenya, situé à proximité du beach Ngobila à Kinshasa. Une délocalisation qui devrait durer deux mois, le temps de la construction d’un marché « moderne ». Les vendeuses des pagnes refusent de quitter le lieu, suspectant le bourgmestre d’avoir vendu ce site.

« C’est nous qui encadrons toutes ces mamans qui vendent les pagnes. Elles vendent dans des conditions qui ne sont pas très bonnes. Pas d’installations sanitaires. On a trouvé un moyen avec des partenaires qui veulent nous construire un marché moderne », affirme le bourgmestre.
A en croire Dolly Makambo, les travaux de construction du nouveau marché vont durer deux mois.
« Pendant les deux mois, révèle le bourgmestre, les mamans seront casées à côté ».
Sur les soupçons de vente de ce site, il dénonce des « intoxications ».
« Le bourgmestre n’a pas qualité de vendre des terrains. Je ne vends pas de terrain », souligne Dolly Makambo, affirmant avoir lui-même créé ce marché de pagnes.
« On a l’autorisation du ministre de l’Urbanisme et Habitat qui autorise officiellement de construire. On le fait dans l’intérêt de ces mamans-là pour qu’elles vendent dans de bonnes conditions », conclut le bourgmestre de Gombe.
Dolly Makambo a finalement trouvé mercredi 1er avril un terrain d’attente avec les vendeuses de pagne qui disent attendre la construction de ce marché moderne.​
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner