RDC: l'Unafec de Kyungu présentera un candidat à la présidentielle

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l’union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président de l’assemblée provinciale du Katanga. Radio okapi. Ph. Colin Djuma-Musompo.

« L’Unafec a décidé d’avoir des candidats aux provinciales, aux sénatoriales, aux législatives ainsi qu’à la présidentielle », a déclaré lundi 6 avril Gabriel Kyungu, le président de ce parti politique membre de la Majorité présidentielle. Le président de l’assemblée provinciale du Katanga a fait cette déclaration au lendemain de la clôture du congrès de son parti tenu à Lubumbashi.

A l’issue de son congrès, l’Unafec a décidé d’avoir son candidat à l’élection présidentielle prévue en 2016.

Gabriel Kyungu affirme que son parti est toujours membre de la Majorité présidentielle et qu’il va « se choisir un candidat qui réponde à son profil » au sein de cette même majorité.

Au sujet du cycle électoral, le président de l’Unafec a estimé qu’il fallait organiser en priorité les élections provinciales, sénatoriales, législatives et présidentielle.

« L’Unafec n’est pas contre les élections locales mais cela n’est pas une priorité pour le moment parce que nous devons nous conformer au calendrier tel prévu par la constitution », a-t-il expliqué.

Au cours du congrès, les militants de l’Unafec ont également évoqué la question du découpage territorial. Le Katanga doit être découpé en 4 nouvelles provinces.

« Le congrès a rejeté tout esprit de précipitation teinté d’arbitraire autour du découpage tel que certaines personnes le conçoivent tout en acceptant que le découpage est une disposition constitutionnelle », a indiqué Gabriel Kyungu.

Pour lui, son parti est opposé à « tout découpage non accepté non souhaité par la population ».

A (re)Lire: Katanga: Gabriel Kyungu lance une pétition contre le découpage territorial

Les participants au congrès de l’Unafec ont, en outre, recommandé la création d’une agence de développement économique et socio-culturelle dans toutes les provinces dont les fonds proviendrait de la caisse de péréquation.

Ce congrès a réuni plusieurs centaines de personnes venues notamment de Likasi, Kolwezi, Kalemie, Moba, Sandoa, Kapamga, Dilolo et  Kasumbalesa.

Peu avant l’ouverture de ces assises, une dizaine des jeunes de l’Unafec ont été arrêtés par des militaires avant d’être relâchés par la suite.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner