Nord-Kivu : plus de 60 personnes assassinées en 3 mois à Rutshuru

A coté de leur maison d’habitation, les membres d’une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit Ph John Bompengo/ Radio Okapi

Plus de soixante personnes ont été assassinées entre janvier et mars 2015, a affirmé la coordination territoriale de la société civile de Rutshuru au Nord-Kivu. Dans son bilan dressé le week-end dernier, elle note que plus d’une vingtaine d’autres ont été blessées par balles et quatre-vingts autres encore enlevées. Cette organisation citoyenne a mis en cause certains militaires congolais et des groupes armés.

Après une analyse approfondie des causes de l’insécurité qui a élu domicile dans le territoire de Rutshuru, depuis le début de l’année, la société civile a remis au gouvernement un mémorandum.

Dans ce document, elle épingle notamment comme causes la naissance de multiples groupes armés locaux qui travailleraient avec ou en complicité avec certains militaires.

Ces derniers seraient aussi impliqués directement dans les assassinats, kidnappings et pillages enregistrés dans ce territoire, indiquent les responsables de cette structure citoyenne.

Par ailleurs, les participants à la réunion déplorent également que ces bandits opèrent sans être inquiétés dans beaucoup de coins.

Afin d’améliorer la sécurité dans cette partie de la province, la société civile recommande aux autorités politico-militaires, la permutation des troupes des FARDC qui ont longtemps travaillé dans ce territoire.

Elle demande également que soit immédiatement menée la traque de tous les groupes armés locaux qui pullulent dans la région.

En réaction, le gouverneur de province déclare qu’un mécanisme de sécurisation de proximité des populations vient d’être mis en place, pour faire face à cette situation. Et au niveau national, des recommandations ont été formulées.

Depuis le début de l’année, le territoire de Rutshuru vit dans un climat d’insécurité grandissante. Il est caractérisé par des tueries, enlèvements, pillages et autres tracasseries.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner