Beni: 18 morts, bilan revu à la hausse de l'attaque attribuée aux ADF

(Au centre, de g.à.d) Martin Kobler, chef de la Monusco et Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, assistent à la cérémonie d’hommage aux civils tués mardi à Beni par des hommes armés (Le 17/10/2014).

Le bilan de nouvelles tueries des civils mercredi 15 avril dans le territoire de Beni (Nord-Kivu) a été revu à la hausse. La société civile locale fait état de dix-huit morts. Ces chiffres sont confirmés par des sources sécuritaires, qui parlent d’un bilan encore provisoire. L’attaque, attribuée aux rebelles ougandais des ADF, s’est produite à Matiba et Kinzika, localités du secteur de Beni-Mbau.

Selon le président de la société civile locale, Teddy Kataliko, quatre nouveaux corps ont été découverts ce matin à Ambenge et 7 autres cet après-midi à Wikemo, deux villages du secteur de Beni – Mbau. Parmi ces victimes se trouvent six femmes, dont deux enceintes. Ce qui donne un bilan de dix-huit corps retrouvés, précise la même source.

Les corps de cinq autres victimes, découverts par les habitants, ont été ramenés jeudi matin par les FARDC à la morgue d’Oïcha, selon le chef de secteur de Beni-Mbau.

Trois personnes étaient mortes sur le coup mercredi et deux autres ont succombé à leurs blessures à l’hôpital général d’Oïcha, où des blessés ont également été admis.

Et parmi ces blessés, deux seraient dans un état critique, d’après le chef de secteur de Beni-Mbau.
La société civile souligne que les corps des victimes ont été remis aux familles respectives pour l’enterrement, prévu ce jeudi à Oïcha.

Et sur le terrain, les FARDC poursuivent le ratissage de la zone qui a été bouclée pour tenter de mettre la main sur les assaillants.

Un rescapé témoigne que le mode opératoire est celui des rebelles des ADF: ils attaquent souvent leurs victimes avec des armes blanches, comme les machettes, les gourdins… Ces rebelles se seraient retranchés vers l’axe Mbau –Kasindi.

La société civile de Beni plaide pour le lancement des opérations militaires de grande envergure sur cet axe qui, selon la même source, n’a jamais été concerné par la traque lancée contre les ADF alliés au colonel dissident Bisambaza.

Les victimes se rendaient aux champs mercredi matin dans le secteur de Beni-Mbau, quand elles ont été attaquées par ces présumés ADF à coup de machettes.
Avant cette attaque, une accalmie régnait à Beni depuis près de deux mois après une série de tueries de civils-souvent à l’arme blanche-perpétrées par des miliciens.

Entre octobre et décembre 2014, plus de 200 civils ont été ainsi massacrés par des hommes armés, selon un bilan établi par la société civile locale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (59)
RDC (55)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (28)
Opposition (27)
Vclub (24)
Léopards (20)
Linafoot (17)