RDC-Elections : la Monusco disposée à offrir ses bons offices pour un dialogue

Charles Antoine Bambara, Directeur des informations publiques de la Monusco et le Représentant du SG de l’Onu, Martin Kobler, le 14/05/2014 au quartier général de la Monusco à Kinshasa, lors de la conférence de presse des Nations Unies. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La Mission des Nations unies en RDC (Monusco) se dit disposée à apporter ses bons offices pour un dialogue dans le cadre du processus électoral en République démocratique du Congo avec la coopération de la Majorité présidentielle et de l’opposition. Le directeur de l’Information publique de la Mission onusienne, Charles Antoine Bambara, l’a affirmé mercredi 22 avril lors de la conférence de presse hebdomadaire de l’Onu à Kinshasa.

« Nous sommes à la disposition des partis politiques éventuellement. Monsieur Kobler, le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu, a dit clairement que ce dialogue ne peut se faire qu’avec l’accord des deux parties autour de cette question de dialogue politique pour que la Monusco s’engage effectivement afin de faire la facilitation de cet éventuel dialogue », a déclaré Charles Antoine Bambara.

Selon lui, les bons offices de la Monusco s’inscrit dans le cadre de la récente résolution 2211 du Conseil de sécurité de l’Onu.

A en croire Charles Bamabara, des partis de l’opposition ont déposé une demande à la Monusco pour l’amorce de ce dialogue. D’autres encore posent des préalables avant de s’engager dans le processus électoral.

« Nous restons en contact avec les différents partis tant de la Majorité que de l’opposition. Une fois que nous aurons des concordances des vues autour de ce dialogue politique, cela va être sans doute activé par Monsieur Martin Kobler le moment voulu, en coopération avec l’ensemble de ces partis impliqués dans ce dialogue», a ajouté le directeur de l’information publique de la Monusco.

Des partis de l’opposition conditionnent leurs participations soit aux provinciales, soit encore à la présidentielle. Dans tous les cas, ils exigent notamment l’organisation d’un dialogue entre congolais sous l’égide de la communauté internationale.

Par ailleurs, l’Union européenne, par la voix de son ambassadeur en RDC, Jean-Michel Dumond, « réaffirme sa volonté pour continuer ce dialogue avec toutes les parties».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner