Katanga: prise en charge difficile des déplacés à Lwaba

Des familles dans un camp de déplacés à l’Est de la RDC, en janvier 2003. Photo Don John Bompengo

Les responsables de l’aire de santé de Lwaba, en territoire de Manono (Katanga) peinent, depuis quelques jours, à prendre en charge des déplacés, après le pillage de leur unique centre de santé. Les matériel et médicaments de cet établissement hospitalier ont été emportés, fin avril, par un groupe de pygmées venus du groupement Mambwe (Katanga).

Des centaines de ménages fuient les exactions des pygmées dans leurs localités d’origine pour se ruer vers la localité de Lwaba.

La majorité de ces déplacés arrivent dans la localité de Lwaba entièrement fatigués et leurs enfants souffrent de la malnutrition, de la rougeole et de la pneumonie.

«Le centre de santé a été complètement dépouillé, mais l’infirmier titulaire tient vraiment avec le peu de moyen de bord qu’il a, il essaye au moins de répondre au besoin de la population », a expliqué le médecin-chef de zone de santé de Mpiana, Aimé Lwamba.

L’administrateur du territoire de Manono, François Kazembe, reconnait ce mouvement de population et croit dissuader des quelques pygmées qui menacent la quiétude de population dans cette partie du Katanga:

« Ce sont le mêmes pygmées, ils sont venus du groupement de Mambwe et ils peuvent poser des actes comme cela et ils disparaissent et  ne sont pas localisables. Nous sommes là, nous continuons à sensibiliser, on va décourager ces bandits là et ça va se calmer».

Pour sa part, le coordonnateur de la société civile, abbé Moïse Kiluba, reste sceptique, vu le faible moyen logistique que la troisième compagnie  du 621eme bataillon FARDC possède.

«Mêmes les militaires qui étaient partis à Nsange pour marquer la présence de l’autorité de l’état, ces militaires-là avaient replié», a-t-il indiqué.​

Un conflit ethnique oppose, depuis des années, les bantous aux pygmées dans la province du Katanga.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner