Nord-Kivu: des humanitaires menacent de suspendre leurs activités

Des déplacés de Mugunga au Nord-Kivu lors de la visite des diplomates africains, 24/02/2011.

Des humanitaires menacent, depuis quelques jours, de suspendre leurs activités dans les territoires de Rutshuru et Beni (Nord-Kivu), en proie à la montée de l’insécurité. Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) l’a révélé dans son bulletin hebdomadaire, paru vendredi 22 mai, à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Cette agence du système de l’Onu redoute que la suspension des activités des humanitaires prive l’assistance à plus de 275 000 déplacés internes, enregistrés dans les territoires de Rutshuru et Beni.

Une série d’incidents survenus au cours de ces dernières semaines poussent les humanitaires à se questionner sur la poursuite de leurs opérations dans un contexte sécuritaire aussi volatile et imprévisibles, rapporte Ocha.

Ce document rapporte que dans le territoire de Beni, l’insécurité grandissante pourrait conduire à une restriction de l’espace humanitaire, si les autorités n’arrivent pas à maîtriser rapidement la situation.

A (re) Lire: Nord-Kivu: Ocha recense 1, 076 millions de déplacés internes

 

Plusieurs organisations ont déjà suspendu leurs activités sur l’axe Oïcha-Irengeti, au Nord de la ville de Beni alors que la situation sécuritaire continue de se détériorer.

Des humanitaires appellent le gouvernement congolais à mettre en place de nouvelles mesures de protection dans cette partie du Nord-Kivu.

Les humanitaires estiment également nécessaire que des mesures de protection soient renforcées pour plus de sécurité.

En avril dernier, des humanitaires s’étaient dit préoccupés par la découverte récurrente des mines anti-char dans le territoire de Rutshuru.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner