Sud-Kivu: la société civile appelle à la suspension de l'exploitation minière à Ulindi

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

La société civile du Sud-Kivu appelle à la suspension de l’exploitation minière artisanale et semi-industrielle le long de la rivière Ulindi, en territoire de Shabunda. Cette structure lance cet appel, deux mois, après que le Premier ministre a adressé une lettre au ministre des Mines, lui demandant de suspendre sans délai des activités minières dans cette partie du Sud-Kivu.

Selon la société civile, l’exploitation minière le long de la rivière Ulindi alimente les groupes armés locaux opérant dans la région notamment les Raïas Mutomboki qui par la suite commettent de diverses exactions contre les civils.
Le président provincial de la société civile du Sud-Kivu, Descartes Mponge, s’insurge contre le fait que le gouvernement provincial est en train de censurer la décision du Premier ministre:
«Nous dénonçons le fait que depuis le mois de mars, le Premier ministre a donné cette instruction, d’appliquer cette mesure sans délais, mais aujourd’hui, nous sommes fin mai, mais le gouvernement provincial est en train de vouloir censurer la décision du Premier ministre».

A (re) Lire: Shabunda: 750 creuseurs artisanaux délogés de leurs sites miniers

Il est persuadé qu’il n’y aura pas de retour de paix dans le territoire de Shabunda avec la poursuite de l’exploitation minière sur la rivière Ulindi qui, selon lui, ne profite pas aux communautés locales mais plutôt à certains individus.

De son côté, le ministre provincial des Mines du Sud-Kivu affirme être préoccupé par cette question.
En 2014, le gouvernement congolais avait indiqué que des échantillons prélevés sur la rivière Ulindi contenaient des teneurs en thorium et en uranium dépassant le seuil fixé par l’OMS.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires