Kasaï-Oriental : un conflit de succession au trône fait 3 morts à Lubefu

Une vue aérienne de la ville de Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental (RDC). Panoramio.com/Ph. VINCENT Francois

Une vive tension est observée depuis le week-end dernier dans le village de Menga Otete, groupement de Penge, dans le territoire de Lubefu (Kasaï-Oriental). Deux membres d’une même famille se disputent le pouvoir traditionnel dans ce village. La police locale a indiqué mardi 9 juin à Radio Okapi que trois personnes ont été tuées de suite de ces combats. Le chef de secteur de son côté parle de deux personnes décédées.

Le chef coutumier qui a hérité du pouvoir traditionnel, résiderait en Belgique. Il aurait désigné son frère, Oyombo Osakano, pour assurer l’intérim.

Mais le pasteur Mumba, un autre membre de la famille conteste la légitimité d’Oyombo Osakano, qui siège sur le trône. Il pose certains actes contraires à ceux du chef désigné et se fait passer pour un chef.

Oyombo Osakano a condamné à son tour l’attitude de son frère et il est allé solliciter l’appui des habitants d’Okolongo.

C’est leur arrivée à Penge qui a attisé la tension et les partisans d’Oyombo et ceux du pasteur Mumba se sont battus pendant plusieurs heures.

Le bilan fait état de deux cent-huit maisons incendiées dans le groupement de Penge.

Le chef de secteur a renseigné que huit autres maisons de la cité de Tshumbe ont également été incendiées par les mêmes assaillants, qui ont attaqué la localité Menga Otete.

La police de Lubefu est arrivée sur place en renfort aux unités qui sont sur place.

Le chef de secteur de Mondja Ngando a affirmé que la tension demeure vive. Des menaces sont brandies dans les deux camps. Il demande une intervention urgente des autorités au niveau de la province.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner