Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toute divergence politique »

Le Président Joseph Kabila lors de son arrivée à Matadi chef lieu de la province du Congo centrale le 29/06/2015 à la veille de la célébration du 55èm anniversaire de l’indépendance de la RDC. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le président de la République de la RDC, Joseph Kabila, a invité tous les Congolais à « s’inscrire dans la voie du règlement pacifique de toutes les divergences politiques, conformément à la tradition congolaise de prévention, de gestion et de résolution des conflits ». Il a fait cet appel lundi 29 juin, à l’occasion de son discours prononcé la veille de la célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du Congo. Ce texte a été lu à la télévision nationale (RTNC).

Joseph Kabila a affirmé que la RDC est « le bien le plus précieux au monde ».

« Nous devons l’aimer, la chérir et la protéger. Quoi qu’il en soit, quoi qu’il en coûte. Dans cette optique, la paix, la stabilité et la sécurité s’imposent à nous, comme un impératif non négociable. Notre destin commun en dépend », a-t-il ajouté.

Le président de la RDC a salué les efforts fournis par les forces de l’ordre « qui mènent des combats avec persévérance contre les groupes terroristes à Beni, dans d’autres zones opérationnelles aux Nord et Sud-Kivu et en Ituri, offrant ainsi à nos populations longtemps meurtries, la perspective d’une aire de paix et de sécurité véritable et durable ».

Consultations et élections

Pour le président Joseph Kabila, il a entrepris des consultations avec les forces vives «conscient de cette exigence de paix et de stabilité, si vitale pour notre pays et Dans le souci de faire aboutir le processus électoral ».

« J’ai entrepris depuis 3 [4] semaines des consultations avec les représentants des forces politiques et sociales de notre pays. Ces consultations entreprises au Congo profond à travers les entretiens entre les gouverneurs des provinces et les forces vives de leurs juridictions respectives font suite à la demande pressante et insistante d’un dialogue politique par certains membres de l’opposition congolaise », a déclaré Joseph Kabila.

Le chef de l’Etat a indiqué que le nouveau cycle électoral lancé dans « notre pays », ne pouvait le laisser indifférent.

« J’ai donc engagé la nation sur la voie des consultations et éventuellement du dialogue, afin qu’ensemble, opposition, majorité et société civile puissent convenir des voies et moyens, permettant de surmonter des obstacles qui jonchent la marche vers la 3e série d’élections générales, voulues libres, transparentes et crédibles, mais aussi apaisées par notre peuple qui avait été privé d’élections démocratiques durant les 45 premières années d’indépendance », a poursuivi Joseph Kabila.

Selon lui les obstacles « qui jonchent la marche vers la 3e série d’élections sont liés :

  • Au calendrier électoral global
  • Au financement du processus électoral
  • À la participation au scrutin 2015 d’anciens mineurs
  • À l’impératif de la sécurisation des élections.

Concernant le calendrier électoral, le président de la RDC a rappelé que ce calendrier « exigé à cor et à cri par l’opposition, a été contesté par la même opposition aussi tôt publié ».

Quant au financement des élections, il a précisé que l’organisation de ce scrutin est évaluée à environ 1 milliard de dollars américains, alors que le budget pour l’ensemble des besoins de l’Etat a été arrêté à 9 milliards USD.

Pour Joseph Kabila, les anciens mineurs sont « injustement privés d’un droit légitime ».

Revenant sur la sécurisation des élections, le chef de l’Etat, a noté que les expériences malheureuses du passé ont démontré que « la non acceptation des résultats des élections par les perdants a conduit à des violences avant, pendant et après les élections ».

Vous pouvez écouter l’intégralité du discours de Kabila dans cet extrait.​

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La célébration du 55e anniversaire de l’indépendance de la RDC aura lieu dans le Kongo central.

Joseph Kabila s’est félicité de la stabilité du cadre macro-économique et de la détermination du gouvernement à hisser le Congo au rang des pays émergents d’ici à l’horizon 2030.

Il a invité « notre génération et celle de l’avenir à garantir l’indépendance nationale de notre grand et beau pays, protéger aussi nos écosystèmes et à œuvrer sans se lasser à l’éradication de la corruption et toute forme d’antivaleur ».​

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (134)
Ebola (70)
FARDC (65)
Djugu (43)
Léopards (42)
FCC (34)
Can 2019 (28)
Ituri (26)
Lamuka (25)
JED (22)
Unpc (22)
Beni (21)
Monusco (19)
Ceni (19)
Sécurité (19)