Grippe aviaire : les poulets infectés ne sont pas entrés en RDC, selon l'OCC

Une vue des commercants et clients au Marché Municipal de Matete (Kinshasa/RDC), Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

Le président du Conseil d’administration de l’Office congolais de contrôle (OCC), Moussa Kalema, a affirmé, jeudi 2 juillet, que la cargaison de poulets potentiellement infectés par la grippe aviaire n’est pas arrivée en République démocratique du Congo (RDC). Ces volailles en provenance de la Turquie sont bloqués à Pointe-Noire en République du Congo.

«Nous pouvons affirmer fort que le conteneur se trouve bel et bien à Pointe noire. Ce conteneur exporté par M. Okan comme exportateur, importateur c’est Indycom en France. Le pays d’origine c’était la Turquie, le pays de destination c’est le Congo [RDC]. Donc le conteneur n’était pas seulement destiné à la RDC, mais également au Congo Brazzaville. Et donc, il est stationné à Pointe Noire parce que la RDC avait saisi Interpol. Cette cargaison n’est pas entrée en RDC», a déclaré Moussa Kalema.
Plus de 25 tonnes de viande de volaille «potentiellement infectée par la grippe aviaire», avaient quitté la Turquie pour le port de Matadi (RDC) via le port de Pointe Noire (Congo). Le gouvernement turc, qui a lancé l’alerte, avait demandé à Kinshasa de refouler cette cargaison en vue de préserver les vies humaines.
Moussa Kalema a indiqué que la RDC a sollicité la réexpédition du conteneur de ces poulets vers la Turquie.
« Nous avons demandé que ce conteneur soit retourné à son pays d’origine. Le conteneur n’est pas arrivé ici, si ça arrivait on allait le saisir. Pour preuve vous voyez la réquisition du procureur. Et donc nous avons demandé que le conteneur soit retourné au pays de provenance », a ajouté Moussa Kalema.
Le ministère congolais du Commerce, avait interdit, depuis dimanche 14 juin dernier, l’importation et la commercialisation en RDC de la viande de volaille d’origine turque.
Une méfiance a depuis gagné la population kinoise qui ne consomme plus de poulets comme avant, même ceux qui ne sont pas d’origine turc.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la grippe aviaire communément appelée «grippe du poulet» est une infection virale qui touche les oiseaux. La plupart des virus aviaires n’infectent pas l’homme; toutefois, certains sous-types comme le H5N1 et A(H7N9) ont causé de graves infections chez des êtres humains.
Les flambées de grippe aviaire affectant la volaille peuvent être source de préoccupation de santé publique à l’échelle mondiale en raison de leurs effets sur les populations de volaille, de leur forte pathogénicité pour l’homme et de leur potentiel pandémique, poursuit l’OMS.
Lorsqu’une épidémie de grippe aviaire hautement pathogène est signalée parmi une population de volailles, comme celle de l’A (H5N1), cela peut avoir de graves répercussions sur l’économie locale et mondiale et sur le commerce international.
La majorité des cas humains d’infection à A(H5N1) et A(H7N9) qui ont été recensés étaient associés à des contacts directs ou indirects avec des volailles contaminées, vivantes ou mortes.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)