RDC : Maker Mwangu annonce l'instauration d'une journée civique et patriotique dans l'enseignement

Des élèves accompagnés de leurs parents dans les établissements scolaires le 2/07/2015 à Kinshasa lors de la proclamation des résultats de l’année scolaire 2014-2015. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Une journée civique et patriotique sera instaurée le 30 octobre de chaque annee, a partir de cette annee 2015, a annoncé jeudi 2 juillet à Kinshasa, le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Maker Mwangu, à l’occasion de la clôture officielle de l’année scolaire 2014-2015 sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo (RDC).

« Il faudrait que nos enfants apprennent aussi à réserver une journée pour une journée civique. Au niveau de l’initiation à la nouvelle citoyenneté, nous allons reprendre le « salut au drapeau”, et cela d’une manière systématique », a expliqué Maker Mwangu.

Le ministre a aussi annoncé la poursuite des projets de construction de nouvelles écoles, et la remise des manuels scolaires aux élèves.

Il a également invité les aux autorités politiques et administratives à veiller sur l’organisation des activités saines durant les vacances, et a promis de nouvelles initiatives et approches en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement et de l’appropriation des devoirs citoyens.

« Nous allons recourir aux Nouvelles technologies de l’information et de la communication pour assurer la formation continue des enseignants pour améliorer la qualité de notre enseignement », a poursuivi Maker Mwangu.

Il a, à l’occasion de la clôture officielle de cette année scolaire, fixé la prochaine rentrée scolaire pour le 7 Septembre prochain.

Ambiance à Kinshasa.

La fin de cette année scolaire 2014-2015 a été marquée par plusieurs cérémonies de remise des bulletins aux élèves dans quelques écoles à Kinshasa. Le trafic était intense sur les artères de la capitale. Devant les écoles, des enfants accompagnés de leurs parents, tous vêtus de leurs belles tenues.

Des vendeurs de circonstance en ont aussi profité pour proposer des fleurs et bombes d’ambiance aux parents des lauréats.

À l’intérieur des écoles, c’est la fête totale. Des moments d’au revoir entre amis, mais surtout et le plus important, la découverte des résultats.

« Ça s’est bien passé, c’était une très bonne année scolaire. J’ai obtenu 70% », a affirmé une élève.

Des résultats satisfaisants pour les parents, mais qui ne s’empêchent pas de se poser des questions sur l’encadrement de leurs enfants.

« Je suis satisfaite de ces résultats, mais je me demande, à voir l’évolution de l’enfant, s’il mérite ces points, ou si c’est de la complaisance », a déclaré une maman qui a accompagné son enfant à la proclamation des résultats.

La qualité de l’enseignement n’est pas le seul souci. Il y a aussi les frais à payer l’année prochaine.

Certaines écoles ont revu à la hausse le minerval, allant jusqu’à 850 $US le trimestre soit plus de 2 500 $US l’année.

Un coordonnateur d’une école privée de la ville explique les raisons de la hausse des frais d’études :

« Nous tenons à ce que les enseignants soient dans de très bonnes conditions afin qu’ils donnent un enseignement de qualité. Et puis, nous devons améliorer les infrastructures et des machines pour des besoins didactiques ».

En attendant la reprise fixée en septembre, les enfants vont souffler pendant 2 mois au moins. Les parents quant eux doivent réunir les frais scolaires de l’année prochaine.​

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner