Shabunda: des manifestants réclament la démission de l'administrateur du territoire

La police disperse les manifestants le 1/9/2011 à Kinshasa, lors d’une marche des opposants. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue mercredi 8 juillet pour réclamer la démission de l’administrateur du territoire de Shabunda (Sud-Kivu), Daniel Eloko Nsala. Ces manifestants venus de plusieurs coins de ce territoire ont assiégé le bâtiment du bureau administratif et la résidence de l’administrateur accusé de n’avoir pas exécuté la lettre du Premier ministre, interdisant l’exploitation des minerais au moyen des dragues dans la rivière Ulindi.

Selon des témoins, des manifestants scandaient des slogans hostiles à l’administrateur, lui demandant de quitter sans délai le chef-lieu du territoire de Shabunda.
Policiers et militaires ont réussi à empêcher les manifestants d’accéder dans l’enceinte de la résidence de l’autorité territoriale. La foule a ensuite été dispersée par des tirs de sommation. Pour éviter tout débordement, des soldats des Forces armées de la RDC avaient été déployés dans les différents points névralgiques du centre de Shabunda.
Les pourparlers se sont ensuite engagés avec quelques manifestants autour du Mwami et du président intérimaire de la société civile de Shabunda.
L’administrateur de Shabunda, Daniel Eloko Nsala, rejette tous les faits mis à sa charge et soupçonne en revanche ces manifestants d’être manipulés par certains leaders du territoire de Shabunda.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner