Affaire Chebeya : la Cour confronte deux anciens collaborateurs du colonel Mukalay

Floribert chebeya au studio de Radio Okapi à Kinshasa.

Deux anciens collaborateurs du colonel Daniel Mukalay ont été entendus jeudi 16 juillet à l’audience du procès en appel des assassins de Floribert Chebeya, directeur exécutif de l’ONG La Voix des Sans Voix assassiné à Kinshasa en juin 2010. Kalala Kalao, ancien chauffeur de Mukalay a déclaré à la Cour avoir donné au major Yav Kot, ex-secrétaire particulier de Mukalay des objets appartenant à Floribert Chebeya après la mort de ce dernier. Ce qu’a nié l’incriminé.

Appelé à la barre, Kalala Kalao, ancien chauffeur du colonel Mukalay condamné à mort au premier degré, a témoigné contre le major Yav Kot, l’ex-secrétaire particulier du colonel Daniel Mukalay.

Kalala Kalao a affirmé détenir encore des objets appartenant à Chebeya que lui aurait remis l’épouse du colonel Daniel Mukalay un mois après l’incarcération de ce dernier. Il a aussi déclaré aux juges avoir remis certains de ces objets au major Yav Kot. Ce dernier a tout nié et a déclaré ne pas connaitre Kalala Kalao.

«La femme du colonel m’avait remis un sac à main de Chebeya contenant ses cartes de visite pour donner au major Yav Kot. Celui-ci à son tour m’avait envoyé chez le major avec une enveloppe. Parmi ces objets, je garde encore chez moi la caméra avec pied qui appartenait à feu Chebeya», a déclaré Kalala Kalao à la barre.

Il a dit en outre avoir découvert du sang dans le véhicule du colonel Daniel Mukalayi, son patron, en le nettoyant au lendemain du crime.

« Je ne connais pas cet homme. Je ne l’ai jamais vu. Il ment », a protesté le major Yav Kot contre la déposition à sa charge. Le colonel Mukalay, principal accusé dans cette affaire, a traité son ancien chauffeur de mythomane, affirmant qu’il débitait de « mensonge cousu de toute pièce ».

«Comment des policiers terroristes, comme le prétend mon ancien chauffeur, pouvaient aller frapper à sa porte pour chercher à manger ? Comment pouvaient-ils avouer à un civil le forfait qu’ils venaient de commettre ? », s’est interrogé le colonel dont l’épouse est appelée à comparaitre en qualité de renseignante à la prochaine audience.

Figure de proue de la défense des droits de l’homme en RDC, Floribert Chebeya a été retrouvé mort dans sa voiture, le 2 juin 2010, au lendemain d’un rendez-vous à l’inspection générale de la police. Fidèle Bazana, le chauffeur qui l’accompagnait, a été déclaré mort par le tribunal militaire. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner