Kinshasa: lancement du processus d'audit externe du fichier électoral de la Ceni

Révision du fichier électoral à Kinshasa 2009

Une équipe d’experts de l’Organisation Internationale Francophone (OIF) a entamé, vendredi 17 juillet à Kinshasa, l’opération d’enquête sur le fichier électoral de la RDC. Ces experts francophones se sont entretenus tour à tour avec des membres de la Ceni, des acteurs de l’opposition, de la Majorité ainsi que des membres de la société civile pour avaliser leur méthode de travail.

Le chef de la délégation d’experts de l’OIF, général Sika Sangare a expliqué la nécessité de l’audit de ce fichier pour la RDC:
«La problématique du fichier électoral se pose dans tous les pays de l’espace Francophone. Déjà, ici, en 2011, le fichier électoral était au cœur de contestations électorales. Toutes les missions d’observation, dans leurs rapports, on peut ressortir des faiblesses».

A (re) Lire: Equateur: début de l’opération de fiabilisation du fichier électoral à Mbandaka

Il a salué la volonté manifeste de la Ceni de disposer d’un fichier électoral fiable, en s’engageant dans une opération de correction globale des faiblesses identifiées en 2011 non seulement par les acteurs politiques mais également par des missions d’observation.

«Nous avons apprécié le travail de la Ceni qui a été fait et l’état général du fichier électoral. Partant de là, nous allons procéder à une analyse approfondie du fichier dans toutes ses dimensions et porter un jugement après», a poursuivi lé général Sika Sangare.
L’OIF fait partie d’observateurs internationaux des élections en Afrique francophone. Des experts électoraux de cette organisation internationale sont venus auditer le fichier électoral de la RDC sur invitation de la Ceni, pour la tenue des élections  transparentes et crédibles en RDC.
L’opération d’audit du fichier électoral congolais intervient deux mois après que la Ceni a présenté les résultats des opérations menées dans le cadre de la fiabilisation du fichier électoral et la stabilisation de la cartographie opérationnelle.
Le fichier électoral congolais actualisé contient 30 682 599 électeurs. Ce résultat a permis à l’institution électorale de préparer les élections urbaines, municipales et locales, annoncées au second semestre de 2015.
A l’issue des élections de 2011, un certain nombre de recommandations avaient été faites notamment par l’Assemblée nationale, au regard des difficultés rencontrées sur le terrain.
Elles portaient notamment sur la fiabilisation du fichier électoral et la stabilisation des cartographies opérationnelles, a rappelé Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la Ceni.
Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner