RDC: le député Alonga suggère la nomination des anciens fonctionnaires aux postes des gouverneurs

Bâtiment administratif du territoire de Mahagi (Ph. Jasé D Menga)

L’opposant Toussaint Alonga a suggéré dimanche 19 juillet au gouvernement congolais de nommer les plus anciens fonctionnaires de l’Etat dans les administrations locales aux postes de gouverneurs de nouvelles provinces en attendant l’élection des gouverneurs qu’envisage la Ceni début 2016. Le député Henri-Thomas Lokondo de la Majorité estime en revanche que les gouverneurs de nouvelles provinces doivent être élus comme le prévoit la loi sur l’installation de nouvelles provinces.

L’élection des gouverneurs de nouvelles provinces par les députés provinciaux actuels violerait la loi électorale, à en croire Toussaint Alonga. Selon ce député national de l’opposition, les députés provinciaux actuels ne sont pas représentatifs des habitants de nouvelles provinces. Ils ne peuvent donc pas à ce titre élire les gouverneurs de nouvelles provinces.

Il évoque loi électorale qui stipule que les sièges des députés provinciaux doivent être proportionnels à la population qu’ils représentent. Ce qui n’est pas le cas actuellement puisque les députés provinciaux actuels rentrent dans leurs fiefs pour constituer des assemblées provisoires afin d’élire les gouverneurs. Sa proposition : le gouvernement devrait nommer les plus anciens fonctionnaires des administrations locales aux postes de gouverneurs en attendant l’élection des gouverneurs prévue par la Commission électorale nationale indépendante en 2016.

Et Toussaint Alonga d’asséner : «l’élection des gouverneurs de nouvelles provinces ne relève purement et simplement que des calculs politiciens dans le seul objectif de contrôler les nouvelles provinces».

Henri-Thomas Lokondo de la Majorité ne fait pas la même lecture. D’après lui, l’élection des gouverneurs de nouvelles provinces est conforme à la loi qui fixe les modalités de l’installation de nouvelles provinces.

«Aujourd’hui, ça devient un faux débat parce qu’il y a une loi qui existe, une loi que nous avons voté formellement au Parlement. La loi sur la programmation, déterminant les modalités d’installation de nouvelles provinces. Cette loi, en son article 9, dit que les Assemblées provinciales seront installées pour organiser l’élection du gouverneur et vice-gouverneur de la nouvelle province», rappelle l’élu de Mbandaka.

Pour Henri-Thomas Lokondo, il faut être réaliste devant les faits et appliquer la loi telle qu’elle a été promulguée.

Selon les prévisions du gouvernement, les premières élections des gouverneurs des provinces démembrées devraient intervenir à la fin du mois de juillet.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (75)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (52)
Beni (45)
Monusco (39)
ADF (33)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (22)
Linafoot (19)
Mazembe (18)