Lualaba: les miliciens incendient une dizaine de maisons à Sandoa

Les miliciens Bakata Katanga, ce samedi 23 mars, au siège de la Monusco/Lubumbashi/Ph.Radio Okapi.

Les miliciens ont incendié une dizaine de maisons et pillé des biens de la population, dans la nuit du 9 à lundi 10 août, dans la cité de Sondoa dans la province du Lualaba. L’administrateur du territoire de Sandoa, Delphin Diombe, attribue ces actes de violence à ses détracteurs politiques.

Il affirme avoir pris une série de mesures notamment des patrouilles nocturnes et l’interdiction des réunions vespérales pour dissuader de tels actes qu’il qualifie de criminels:
«Une patrouille est organisée de 22 heures jusqu’au petit matin. Il est interdit des réunions de mutualités et des partis politiques au-delà de 18 heures. Tout regroupement de plus de cinq personnes au-delà de 18 heures est également interdit. D’autres stratégies ne seront pas dévoilées bien avant».
Ces assaillants ont fait incursion dans la cité de Sandoa et ont commencé dans un premier temps à lancer des  projectiles  sur les toitures des maisons.

A (re) Lire: Katanga: les Bakata Katanga incendient plus de 600 habitations à Pweto

Des témoins affirment que ces bandits menaçaient de mort tout celui qui tentait de porter secours aux personnes attaquées.

C’était avant de mettre le feu aux installations sanitaires dans trois parcelles différentes vant de piller un hôtel et un dépôt.
La police locale rapporte également que le 5 août des inconnus avaient également incendié une maison, réduisant en cendre plusieurs biens.
L’insécurité devenue récurrente dans la cité de Sandoa plonge la population dans la peur.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner