Ex-Equateur: les nouvelles provinces exhortées à canaliser leurs recettes à Mbandaka

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .

Le gouverneur par intérim de l’ex-province de l’Equateur, Sébastien Impeto demande aux nouvelles provinces issues de l’Equateur à transférer les recettes de l’Etat à Mbandaka, en attendant l’installation de nouveaux gouverneurs. Ils’exprimait à l’issue d’un conseil des ministres tenu mardi 11 août à Mbandaka.

Sébastien Impeto juge inadmissible que les députés de nouvelles provinces bloquent les recettes publiques qui, selon lui, doivent aider son gouvernement à expédier les affaires courantes, en attendant la mise en place de nouveaux gouverneurs.
Il n’y a pas de raison que les recettes soient bloquées par les députés et chefs de divisions de nouvelles provinces. Je vais répercuter la disposition du vice-Premier ministre qui ne leur donne pas la responsabilité de gérer les provinces financièrement mais ils doivent s’arrêter à poser des actes d’administration et de gestion”, a affirmé le gouverneur sortant.

A (re) Lire: Premiers dysfonctionnements dans les nouvelles provinces

En juillet dernier, les députés provinciaux de la nouvelle province du Sud-Ubangi avaient interdit au bureau de la Direction générale des recettes de l’Equateur (DGREq) à Gemena de transférer les recettes vers Mbandaka pour permettre à leur province de disposer des moyens financiers.

Ces députés provinciaux se référaient ainsi à l’appel du conseiller juridique au ministère de l’Intérieur en charge de la territoriale, Albert Mpaka, qui avait précisé que les nouvelles provinces sont autonomes dans la gestion de leur fiscalité.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner