Nicole Bunga : « Je lutte contre la drépanocytose parce que mon frère en est mort en 1971 »

Nicole Bunga. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Nicole Bunga vit à Paris depuis une trentaine d’années. Elle séjourne à Kinshasa dans le cadre des activités de son ONG qui s’occupe des enfants qui souffrent de la drépanocytose. Porteuse du gène S, ayant eu un frère drépanocytaire, Nicole Bunga s’est engagée depuis quelques années à lutter contre cette maladie.

Candidate malheureuse aux dernières élections législatives, Nicole Bunga ne considère pas ce résultat comme un échec mais plutôt comme une expérience supplémentaire. Entretien avec Céleste Ipoli.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner